La Russie aurait découvert d’immenses réserves de pétrole, l’inquiétude grandit

La Russie aurait découvert d’immenses réserves de pétrole, l’inquiétude grandit
La Russie aurait découvert d’immenses réserves de pétrole, l’inquiétude grandit

L’équivalent de 511 milliards de barils de pétrole, soit environ le double des réserves de l’Arabie saoudite, leader mondial du secteur. C’est ce que la Russie a découvert en Antarctique, selon plusieurs médias anglophones comme Newsweek ou The Telegraph.

Documents relatifs à l’incroyable trouvaille, qui aurait été réalisé en 2020 mais serait passé inaperçuselon The Telegraph, ont été étudiés la semaine dernière par la commission environnementale de la Chambre des communes du Parlement britannique.

Car cette réserve pétrolière aurait été repérée dans la mer de Wedell, dans une zone revendiquée par le Royaume-Uni, même si cela ne veut pas dire grand-chose. Plusieurs autres pays ont des revendications territoriales sur l’Antarctique, dont la France, mais cet immense continent est régi par le Traité sur l’Antarctique depuis son entrée en vigueur en 1961. Désormais signé par plus de 50 pays, dont la Russie, il stipule qu’aucun pays ne possède de territoire en Antarctique, la région étant dédiée à la recherche scientifique.

L’exploitation d’éventuels gisements pétroliers est donc interdite. Mais l’inquiétude grandit quant aux intentions réelles de la Russie, qui dispose de cinq stations de recherche en Antarctique, établies progressivement depuis 1957.

Le fait que la Russie collecte des données sismiques qui pourraient être interprétées à des fins de prospection plutôt que de recherche scientifique est inquiétant. », a déclaré aux députés Klaus Dodds, expert de l’Antarctique et professeur de géopolitique au Royal Holloway College. Selon lui, les activités russes doivent être comprises comme visant à « affaiblir les normes liées à la recherche sismique en Antarctique et, à terme, comme premier pas vers l’extraction des ressources « .

Le ministère des Affaires étrangères du gouvernement britannique a néanmoins déclaré que « La Russie avait assuré [aux signataires du traité] que ses activités n’avaient qu’un but scientifique « .

La prochaine réunion consultative du Traité sur l’Antarctique doit avoir lieu en Inde fin mai.

 
For Latest Updates Follow us on Google News
 

PREV L’un des plus beaux campings du Jura touché par un incendie, Narlay ferme temporairement ses portes
NEXT Olav Kooij remporte la 9ème étape, une journée sans heurts pour le maillot rose Tadej Pogacar (vidéo)