à la recherche de soutien, Vladimir Poutine se rend en Chine

à la recherche de soutien, Vladimir Poutine se rend en Chine
Descriptive text here

Le président Vladimir Poutine est arrivé jeudi en Chine pour rencontrer son homologue et « cher ami » Xi Jinping.

Une visite avec un objectif : convaincre Pékin d’apporter un soutien accru à l’effort de guerre russe en Ukraine.

Suivez les dernières informations.

Suivez la couverture complète

Plus de deux ans de guerre en Ukraine

L’objectif est clair pour Vladimir Poutine. Le président russe est arrivé jeudi 16 mai en Chine pour rencontrer son homologue et « cher ami » Xi Jinping, qu’il va tenter de convaincre d’apporter un soutien accru à l’effort de guerre russe en Ukraine. Selon des images diffusées à la télévision russe, le chef du Kremlin a été accueilli jeudi vers 4h30 à Pékin (20h30 GMT mercredi), à sa descente de son avion, par des responsables chinois et une haie d’honneur, avant de prendre sa place dans une limousine noire.

Cette visite de deux jours marque le premier voyage à l’étranger de Vladimir Poutine depuis sa réélection en mars et son deuxième en Chine en un peu plus de six mois. Ce géant asiatique constitue une bouée de sauvetage économique cruciale pour la Russie, en proie à de lourdes sanctions occidentales prises pour la punir de son offensive militaire en Ukraine. A peine revenu d’une tournée en France, en Serbie et en Hongrie, Xi Jinping a défendu le droit de maintenir des relations économiques normales avec son voisin russe. La Chine profite notamment des importations d’énergie russe bon marché.

Les deux pays ont célébré début 2022, juste avant le déclenchement de l’invasion de l’Ukraine, un partenariat bilatéral qualifié de « sans limites ». «Il s’agit du premier voyage de Poutine après son investiture et il vise donc à montrer que les relations sino-russes passent à un autre niveau.» a déclaré à l’AFP l’analyste russe indépendant Konstantin Kalachev. “Sans oublier l’amitié personnelle visiblement sincère entre les deux dirigeants.”

  • Lire aussi

    « Bombe sale » fabriquée par l’Ukraine : la Russie fait ressortir une vieille accusation

Mais ces liens étroits suscitent une méfiance croissante de la part des Occidentaux. Les Etats-Unis menacent ainsi de sanctionner les entreprises étrangères, notamment les banques, qui travaillent avec la Russie. Le Kremlin a déclaré cette semaine que les deux présidents discuteraient “les domaines clés du développement de la coopération russo-chinoise, tout en échangeant leurs points de vue sur les questions internationales et régionales”.


La rédaction de TF1info

 
For Latest Updates Follow us on Google News
 

PREV Moscou et Kiev affirment avoir détruit respectivement des dizaines de drones du jour au lendemain
NEXT Battu par Usyk, Fury pense que la guerre en Ukraine a joué un rôle dans la décision des juges