le Vibiscum Festival annule sa 3e édition

le Vibiscum Festival annule sa 3e édition
le Vibiscum Festival annule sa 3e édition

Vibiscum confirme son annulation

Publié aujourd’hui à 17h02 Mis à jour il y a 1 heure

« Il y a eu une fuite, ça n’aurait pas dû. Mais je peux confirmer que Vibiscum est annulé. Un communiqué officiel apportera plus d’informations demain, jeudi 16 mai à 11 heures. Contacté par téléphone après un article du «Blick»le bureau des événements de Vevey n’entretient pas le suspense : il n’y aura pas de troisième édition.

Celle-ci aurait dû se tenir du 30 mai au 2 juin et espérait réunir des artistes du rap (Hamza), du rock (Shaka Ponk) sur la place du Marché à Vevey, en plus d’une scène géante et si possible 15.000 personnes par soirée. , électro (Hardwell) et classiques (Juan Diego Florez).

Un exercice 2023 compliqué

L’an dernier, les chiffres n’avaient pas été à la hauteur de ces espérances, notamment lors d’une soirée de vendredi qui avait clairement laissé la place de Vevey nue et alourdi un déficit dont le festival, largement soutenu par des sponsors prestigieux avec Nestlé comme partenaire principal. , n’a pas voulu confirmer l’ampleur exacte.

Malgré la performance spectaculaire d’OrelSan, en ouverture de sa 2ème édition En juin dernier, Vibiscum avait surtout fait parler de lui pour ses polémiques. Pour commencer, justement, en démarchant le rappeur français, dans une guerre d’enchères sans précédent en Suisse romandes qui aurait porté sa cachet à 500 000 francs, une somme démentie par le festival mais confirmée par de nombreux acteurs du spectacle francophone.

Quoi qu’il en soit, les ambitions de Vibiscum, qui alignait également DJ Snake pour une somme du même montant, auraient été déçues par les revenus de son édition 2023. Il avait également été critiqué par les festivaliers pour la lourdeur de ses infrastructures, la difficulté d’obtenir de l’eau gratuite et des problèmes de son lors du concert d’OrelSan. L’édition à venir, avec un quatuor de stars notamment du rap (Hemza, Jola, Josman) ou encore le DJ néerlandais Hardwell, avait une valeur double, voire rien.

Arrêtez, probablement.

François Barras est journaliste à la section culturelle. Depuis mars 2000, il raconte la musique actuelle, passée et peut-être future.Plus d’informations

Avez-vous trouvé une erreur ? Merci de nous le signaler.

7 commentaires

 
For Latest Updates Follow us on Google News
 

PREV Sur Threads, tous les utilisateurs pourront désormais voir le nombre de vues des publications ! – .
NEXT l’essence et le diesel plus chers aujourd’hui