Le prix de mathématiques Maurice Audin renaît de ses cendres

Le prix de mathématiques Maurice Audin renaît de ses cendres
Le prix de mathématiques Maurice Audin renaît de ses cendres

Le Prix Maurice Audin de mathématiques a été créé en France en 1958, à l’initiative de Laurent Schwartz et d’autres éminents mathématiciens mobilisés pour faire connaître la vérité sur l’arrestation, la torture et l’assassinat par des parachutistes commandés par le général Massu, depuis 25 ans. le vieux mathématicien Maurice Audin. Aux côtés de son épouse Josette Audin, il milite à Alger pour l’indépendance de l’Algérie au sein du Parti communiste algérien, en contact avec le FLN algérien. Entre 1958 et 1963, le prix Audin de mathématiques est décerné à des chercheurs qui sont ou deviendront des mathématiciens prestigieux.

Peu avant, alors que Maurice Audin avait été assassiné en juin 1957 par des militaires français, Laurent Schwartz et les membres du jury de la thèse de mathématiques qu’il s’apprêtait à soutenir organisèrent en décembre 1957, dans un amphithéâtre de la Sorbonne, une soutenance de celle-ci, par contumace. Ce fut un grand moment de mobilisation de l’université française contre les violations des droits de l’homme commises par l’armée française en Algérie.

Une quarantaine d’années plus tard, sous l’impulsion du mathématicien Gérard Tronel (qui, alors étudiant, avait été membre du comité Audin en 1957) et de Pierre Mansat, adjoint au maire de Paris, le prix Audin renaît sous une forme nouvelle. Depuis 2004, d’abord tous les ans puis tous les deux ans, le prix de mathématiques Maurice Audin récompense simultanément deux chercheurs en mathématiques, l’un travaillant en France et l’autre en Algérie.

L’Association Maurice Audin a été créée en même temps que le nouveau prix, dans le but d’assurer son fonctionnement et son financement, et de perpétuer la mémoire de Maurice Audin – elle a repris en 2019, après le décès de Josette Audin, le nom de Association Josette et Maurice Audin (AJMA). Le prix bénéficie du soutien scientifique de la Société Mathématique de France (SMF) et de la Société de Mathématiques Appliquées et Industrielles (SMAI), ainsi que du soutien logistique de l’Institut Henri Poincaré (IHP). Mais c’est AJMA Audin qui a assumé seule le financement.

Les discussions entre l’AJMA, la SMF, le SMAI, l’INSMI (Institut National des Sciences Mathématiques et de leurs Interactions, CNRS), l’Académie des Sciences et le Ministère algérien de l’Enseignement Supérieur et de la Recherche Scientifique (MESRS) ont abouti à un accord portant sur la création de une convention entre tous ces partenaires, qui précise les modalités d’organisation et de financement du prix Audin (appel à candidatures, constitution et fonctionnement du jury, règles d’attribution du prix, cérémonie de remise des prix en France et en Algérie, accueil des lauréats en recherche laboratoires du pays tiers, contribution financière des différentes parties contractantes).

Une cérémonie solennelle à l’Académie des Sciences

Aux termes de cet accord, c’est désormais l’Académie des sciences qui assurera le secrétariat du Prix Audin et c’est Étienne Ghys, secrétaire permanent de l’Académie, qui présidera le jury.
L’accord pour le prix Audin constitue une avancée majeure dans la coopération scientifique entre l’Algérie et la France. Il marque la pérennisation du Prix Audin de Mathématiques et démontre la volonté de renforcer les échanges scientifiques entre les deux pays.

La signature de la convention a eu lieu lors d’une cérémonie solennelle à l’Académie des sciences, à Paris, le 7 mai 2024, en présence des représentants de toutes les parties prenantes et de l’ambassadeur d’Algérie en France. .

 
For Latest Updates Follow us on Google News
 

PREV il sauve des écoliers des inondations avec son camion à bestiaux
NEXT voici les prix des GTI, GTE et eHybrid