Face à l’inflation, recours accru au crédit à la consommation

Face à l’inflation, recours accru au crédit à la consommation
Face à l’inflation, recours accru au crédit à la consommation

SSur les 396 000 demandes de crédit à la consommation déposées auprès de la société de courtage Meilleurtaux en 2023, 56 % sont destinées à joindre les deux bouts des ménages. Ce chiffre atteint même 63% lorsque les demandes émanent d’emprunteurs uniques.

Ce mécanisme d’emprunt généralement utilisé pour acheter un véhicule ou une machine à laver, pour financer un voyage ou des petits travaux à domicile, couvre désormais des dépenses qui n’ont plus rien à voir avec ce que l’on appelle la « consommation plaisir », mais bien plus avec les difficultés. de clôturer un budget trop serré : payer une facture de gaz ou d’électricité qui augmente, payer sa taxe foncière, payer la cantine des enfants, etc.

L’inflation (4,9% contre 5,2% selon l’Insee) explique en grande partie cet engouement pour les prêts à la consommation, plus faciles et plus rapides à obtenir que les autres types de prêts. prêts, sans besoin de justificatif jusqu’à un certain montant.

Le nombre de demandes de crédit à la consommation a augmenté de 10 % en 2023 par rapport à 2022, toujours selon Meilleurtaux.com, mais le montant accordé a diminué, passant de 10 300 euros en 2022 à 8 000 euros en 2023.

Une solution à la perte de pouvoir d’achat qui peut s’avérer dangereuse pour l’emprunteur

Certes, le crédit à la consommation améliore temporairement la situation de l’emprunteur, mais il constitue aussi une nouvelle charge financière, qui va détériorer son pouvoir d’achat à long terme. Face à la hausse du prix des mutuelles, de l’énergie, des matières premières, etc., l’emprunteur trouve une solution à court terme sans posséder un actif susceptible de valoriser son patrimoine, objectif initial du crédit à la consommation. Face à cette fragilisation des ménages, les banques deviennent plus vigilantes afin d’éviter les défauts de paiement.

 
For Latest Updates Follow us on Google News
 

PREV 350 enquêteurs mobilisés « le temps qu’il faudra », où en est-on de la traque de la Mouche ? – .
NEXT Pourquoi l’or continue-t-il de battre des records historiques ? – .