Les indices européens en désarroi face à l’inflation américaine

Les indices européens en désarroi face à l’inflation américaine
Les indices européens en désarroi face à l’inflation américaine

Les Bourses européennes sont dans un ordre contrasté avant la publication, en début d’après-midi, des données sur l’inflation en avril aux Etats-Unis. En France, l’indice des prix à la consommation accélère en avril : +0,5 %, après +0,2 % en mars. En termes de valeurs, Carrefour occupe la dernière place de l’indice phare de la place parisienne, après avoir subi un abaissement de la note de JP Morgan, de Neutre à Sous-pondéré. Vers midi, le CAC 40 perdait 0,15% à 8.213,11 euros tandis que l’EuroStoxx 50 gagnait 0,08% à 5.084,44 points.

En Europe, l’action Commerzbank (+5,20% à 15,07 euros) affiche la plus forte hausse de l’indice Dax40, soutenu par des résultats meilleurs qu’attendu. Il s’agit du bénéfice trimestriel le plus élevé de la banque allemande depuis plus de 10 ans. La dernière fois que le bénéfice net a été plus élevé, c’était au premier trimestre de l’exercice 2011. Sa rivale Deutsche Bank a bénéficié de revenus d’intérêts plus élevés que prévu et d’une baisse des coûts. Elle prévoit désormais 8,1 milliards d’euros de revenus d’intérêts, contre un objectif de 7,9 milliards d’euros révélé en février.

A Paris, le titre Euronext (+3,2% à 87 euros) se propulse parmi les plus fortes hausses de l’indice SBF 120 grâce à un début d’année plus favorable qu’attendu. Bénéficiant à la fois d’une activité plus dynamique que prévu et de coûts inférieurs aux attentes, la bourse paneuropéenne a révélé des bénéfices supérieurs aux attentes au premier trimestre. Euronext a notamment révélé des revenus records, soutenus par ses activités non liées aux volumes et celles résultant de sa stratégie de diversification.

Carrefour (-4,14% à 16,11 euros) accuse la plus forte baisse du CAC 40 après avoir subi un abaissement de la note de JP Morgan, de Neutre à Sous-pondéré, avec un objectif de cours ramené de 19 à 15 euros. “Nous plaçons le titre sous surveillance en raison d’un catalyseur négatif avant les résultats du premier semestre 2024 prévus fin juillet”, a indiqué la banque d’affaires américaine.

Les chiffres macroéconomiques du jour

En avril 2024, l’indice des prix à la consommation (IPC) accélère sur un mois en France : +0,5 %, après +0,2 % en mars. La hausse des prix s’explique par la hausse des prix des services (+1% après -0,0%), tirés par les transports (+5,6% après -0,9%) et les assurances (+3,6% après -2,4%) et une légère hausse des ceux de l’alimentation (+0,1 % après 0,0 %). Sur un mois, les prix des produits manufacturés et du tabac sont stables (après respectivement +1,3 % et +0,4 %). Les prix de l’énergie baissent à un rythme moins soutenu que le mois précédent (-0,3 % après -0,7 %).

En mars 2024, la production industrielle désaisonnalisée a augmenté de 0,6% dans la zone euro et de 0,2% dans l’Union européenne, par rapport à février 2024, selon les estimations d’Eurostat, l’office des statistiques de l’Union européenne. En février 2024, la production industrielle a augmenté de 1,0 % dans la zone euro et de 0,9 % dans l’UE. En mars 2024, par rapport à mars 2023, la production industrielle a diminué de 1 % dans la zone euro et dans l’UE.

Au cours du premier trimestre 2024, le PIB désaisonnalisé a augmenté de 0,3% dans la zone euro et dans l’Union européenne, par rapport au trimestre précédent, selon l’estimation flash publiée par Eurostat, l’office statistique de l’Union européenne. Au cours du quatrième trimestre 2023, le PIB a diminué de 0,1 % dans la zone euro et est resté stable dans l’UE.

Aux Etats-Unis, les données sur l’inflation en avril, celles sur les ventes au détail en avril et l’indice manufacturier de la Fed de New York en mai seront publiées à 14h30.

Aux États-Unis, les données sur les stocks des grossistes en mars et l’indice de confiance des constructeurs immobiliers NAHB en mai seront annoncées à 16 heures.

Aux Etats-Unis, les données sur l’évolution hebdomadaire des stocks pétroliers seront publiées à 16h30

A mi-séance, l’euro gagnait 0,10% à 1,0828 dollar.

Source : AOF

 
For Latest Updates Follow us on Google News
 

PREV que se cache-t-il derrière le discours virulent de la star ? – .
NEXT une journée pour sensibiliser les gens à cette maladie victime de préjugés