actions menées devant les établissements pénitentiaires de Châteauroux

actions menées devant les établissements pénitentiaires de Châteauroux
actions menées devant les établissements pénitentiaires de Châteauroux

L’appel à une journée « Prisons mortes » a été lancé la veille, mardi 14 mai 2024, jour de l’attaque d’un fourgon pénitentiaire, dans l’Eure, au cours de laquelle deux agents ont perdu la vie. « Je pense d’abord aux familles. Ce qui s’est passé est terrible. Nous n’avons jamais vécu cela, des gens ont tiré à bout portant.”a réagi dans nos colonnes, Frédéric Stoll, secrétaire régional de la Force ouvrière pénitentiaire.

Le garde n’a pas été relevé

Ce mercredi, plusieurs dizaines de personnes se sont mobilisées devant le centre pénitentiaire de Craquelin, à Châteauroux, et la maison centrale de Saint-Maur. Au Craquelin, seuls trois agents sont entrés pour assurer un service minimum en cas d’urgence mais le gardien n’a pas été relevé. C’est le service de nuit qui assure la surveillance.

De même, aucun atelier, terrain d’école ou parloir n’aura lieu. « Tout d’abord, nous sommes en deuil, suite au décès de nos confrères. L’objectif est aussi que nos dirigeants se réveillent »explique Cédric Chiquart, secrétaire local du syndicat des surveillants pénitentiaires (SPS).

L’intersyndicale prévoit une minute de silence, à 11 heures, dans toutes les structures.

 
For Latest Updates Follow us on Google News
 

PREV Un groupe antifiscal conseille Trump sur les réductions d’impôts pour le deuxième mandat
NEXT Charles Leclerc et Ferrari en forme à domicile