Réflexions sur le comportement des femmes musulmanes dans les hôpitaux

Réflexions sur le comportement des femmes musulmanes dans les hôpitaux
Réflexions sur le comportement des femmes musulmanes dans les hôpitaux

Dans le cadre de la célébration de la Journée nationale de la femme au Niger, commémorée chaque 13 mai, les femmes de l’hôpital national Amirou Boubacar Diallo de Niamey ont organisé hier une conférence sur le thème « le comportement de la femme musulmane en milieu hospitalier. Elle était modérée par Cheick Ali Ben Salah Hamouda, commissaire chargé de l’organisation du Hajj et de la Omra (COHO). La rencontre a réuni un large public composé de femmes œuvrant dans le secteur de la santé, d’étudiantes en médecine, ainsi que de plusieurs invités.

Lors de son discours de bienvenue, Mme Nana Mariama Lamidi, présidente de l’Association des Femmes de l’Hôpital National Amirou Boubacar Diallo, a rappelé le contexte ainsi que l’importance de la date du 13 mai. Elle a en outre précisé que la présente conférence vise à sensibiliser auprès des femmes travaillant dans le secteur de la santé sur l’importance de leur comportement et de leur attitude envers les patients et leurs collègues. « En effet, le milieu hospitalier est un lieu d’accueil et de soins parfois stressant pour les patients, qui ont besoin de soutien et de réconfort », explique-t-elle.

Au début de cette conférence, Cheick Ali Ben Sallah Hamouda a demandé aux participants d’être concentrés afin de pouvoir conserver la quintescence de la communication. En effet, plusieurs points essentiels liés au comportement des femmes musulmanes dans les hôpitaux ont été abordés par l’intervenante. « Les femmes doivent être accueillantes et sensibles envers les patients. Ils doivent également faire preuve de compréhension envers les patients, en les traitant comme s’ils étaient des frères ou des sœurs », dit-il. L’orateur a également dû ajouter que
« Le meilleur d’entre nous est celui qui donne de son temps pour prendre soin de son prochain ». Cheick Ben Sallah a également soulevé d’importantes questions sur la fourniture de soins culturellement et religieusement sensibles, soulignant les défis auxquels sont confrontées les femmes musulmanes dans les hôpitaux, tout en proposant un aperçu des solutions pour améliorer leur expérience des soins de santé. Ainsi, la bonne conduite reste et reste l’élément central, sinon la matrice des solutions pour bien faire son travail en milieu hospitalier.

Cette conférence a suscité un débat animé et a souligné l’importance de comprendre et de respecter les diverses pratiques et croyances des patients pour garantir des soins inclusifs et de qualité.

Selon le directeur général de l’hôpital national Amirou Boubacar Diallo, les femmes représentent plus de 70% du personnel hospitalier. « Sans eux, les objectifs assignés ne pourraient être atteints. Cette journée est l’occasion de célébrer amplement l’importance et le mérite de la femme nigérienne », a poursuivi le Professeur Brah Souleymane.

Ousmane Nazir (Stagiaire)

 
For Latest Updates Follow us on Google News
 

PREV Sean Kingston, mère arrêtée après une perquisition dans le manoir du chanteur en Floride
NEXT La Bourse de Paris chute alors que la Fed retarde la baisse des taux