Girondins4Ever une équipe qui n’avait plus gagné depuis douze matchs. Il suffit de jouer contre Bordeaux pour se remettre sur les rails. – .

Girondins4Ever une équipe qui n’avait plus gagné depuis douze matchs. Il suffit de jouer contre Bordeaux pour se remettre sur les rails. – .
Descriptive text here

Sur
France Bleu Girondedans le spectacle
100% Girondins, Yon Ecenarroconsultant à la radio, est revenu sur la lourde défaite des Girondins de Bordeaux à Concarneau (4-2), pour la 37e et avant-dernière journée de Ligue 2.

Si l’on veut, le constat est édifiant. Une fois de plus, nous relançons une équipe qui n’avait plus gagné depuis douze matchs. Il suffit de jouer contre Bordeaux pour se remettre sur les rails. Et quoi qu’il arrive, ce qui me dérange cette saison, c’est que nous n’aurons que cinq victoires à l’extérieur. Nous sommes la 17ème équipe à l’extérieur. Et quoi qu’il arrive, on aura plus perdu que gagné cette saison puisqu’on en est déjà à 15 défaites, 13 victoires. Même si on gagne contre Pau, cela fera 14 victoires. Le bilan n’est pas positif. C’est factuel pour tous ceux qui disent… c’est factuel. Nous avons fait une très mauvaise saison et nous sommes à la place que nous méritons. Après, du point de vue de l’équipe, oui, ce n’était pas trop mal. Après, j’ai été très surpris par les choix. Mais nous avons parlé de l’effectif et je vous ai dit que peut-être il était capable de mettre Cassubie en défense centrale pour nous. Il l’a fait. Je pense que c’est dommage. Il ne s’agit pas du tout d’incriminer Cassubie sur le match. On s’est passé d’une sentinelle qu’on avait depuis le début de saison, d’une possibilité de sentinelle, que ce soit Ignatenko qui ne pouvait pas jouer, qui était suspendu, ou Cassubie. Là, on avait le désert de Gobi au milieu de terrain. Nous savions très bien que nous avions face à nous une équipe qui allait jouer en 4-4-2, qui joue au minimum avec 3 ou 4 joueurs offensifs. C’est ce qu’ils ont proposé. Nous savions donc que la charnière centrale allait être utilisée. OK, on ​​marque en premier, très bien, mais quand il y a eu l’explosion de Mathias De Amorim, là, bien sûr, c’était vraiment le chaos total, mais ce n’est pas surprenant. Après, on en reparlera, mais je n’ai pas aimé non plus les réajustements tactiques et tout ça. Vous gagnez 1-0 à la 30e minute, vous terminez avec 4 buts dans la besace, il y a une différence. Je pense que tout le monde a abandonné.

Du lundi au vendredi, le France Bleu Girondetrouver le spectacle 100% Girondinsanimé et présenté par Dominique Bourdot à partir de 18h30 Vous pourrez retrouver le podcast de l’émission quelques minutes après la fin de celle-ci :
ICI.

 
For Latest Updates Follow us on Google News
 

PREV il fait une découverte dégoûtante dans son hamburger
NEXT Les investisseurs envisagent l’évolution des taux de la Fed alors que le dollar reste stable