« Son empire », la perversité observée du haut d’un enfant

Titre : Son empire
Auteur: Claire Castillon
Date de sortie : 21 septembre 2023
Genre : Roman

Claire Castillon a l’art de gratter les croûtes des blessures les plus vilaines. Une fois de plus, cette auteure que l’on aime beaucoup au sein de la rédaction fait mouche avec une histoire de femme sous influence.

L’histoire est racontée du point de vue d’une fillette de 8 ans dont la mère rencontre un nouvel amant. Du fait de son âge, la petite fille ne perçoit pas toujours – ou avec un certain décalage – la perversion de cet homme, contrairement au lecteur qui l’identifie assez rapidement.

Tout, mais absolument tout ce que fait ou dit cette femme, est remis en question par son compagnon. Au rayon futile, on passera du discours sur le choix d’une marque particulière de biscuits ou la moquerie très forte (et franchement très agaçante) des goûts cinématographiques, en passant par le sujet bien plus épineux de l’éducation de la petite fille. En effet, ce type, à qui on aimerait dire de s’occuper de ses affaires, ose tout. Parce que le bonhomme a plein d’arguments dans son sac. Câliner, culpabiliser et rabaisser tout en étant sucré sont devenus des mantras qu’il semble se répéter chaque jour pour arriver à ses fins.

Très souvent, cette mère nous agace en retombant continuellement dans les griffes séduisantes de son homme, en le couvrant et en se moquant de ses humiliations. Le lecteur a suffisamment de recul pour crier à cette femme « Sortez de là ! », mais une fois embourbées dans cette spirale malsaine, les victimes ont généralement du mal à s’en sortir. Et même s’ils y parviennent, les séquelles sont là et le pire est peut-être à venir. Tout cela n’est pas amusant ! Et pourtant, ce roman psychologique lit frénétiquement, à la manière d’un thriller, une formule déjà observée dans les romans de cet auteur génial qui parvient à insérer du suspense dans un décor familial étouffant.

Claire Castillon a eu la brillante idée de nous mettre à la hauteur d’un enfant pour comprendre cette histoire glaçante et malheureusement banale, qui nous montre que quelle que soit la cible fixée par un manipulateur, toute la famille finit par souffrir.

Et le pire dans cette histoire, c’est que nous connaissons tous ce type de personnalité toxique et que nous parvenons de façon effrayante à donner un visage familier à ce personnage. Les personnes qui se promènent en toute impunité et dont les dégâts causés ne seront jamais remboursés par la sécurité sociale. Claire Castillon a peut-être eu envie de nous mettre en garde contre ces gens insociables et, s’il le fallait, de nous crier au visage : « Sortez de votre chemin ! »

 
For Latest Updates Follow us on Google News
 

PREV Le dollar s’efface après les données sur les réclamations, la livre se remet du plus bas mené par la BoE
NEXT Donald Trump accuse Joe Biden de « prendre le parti » du Hamas