Le bilan des inondations s’élève à 57 morts, 22 disparus en Indonésie

Le bilan des inondations s’élève à 57 morts, 22 disparus en Indonésie
Le bilan des inondations s’élève à 57 morts, 22 disparus en Indonésie

Le bilan des inondations et des coulées de lave froide qui ont ravagé l’île indonésienne de Sumatra s’est encore alourdi mardi. Le bilan s’élève désormais à 57 morts et 22 personnes sont toujours portées disparues, ont indiqué des responsables provinciaux.

Des pluies torrentielles sont tombées pendant plusieurs heures samedi soir dans six districts de l’ouest de Sumatra, provoquant des crues soudaines et des coulées de lave froide du mont Marapi, le volcan le plus actif de l’île.

“A ce jour, 57 victimes ont été retrouvées mortes” après la découverte de nouveaux corps, a déclaré à l’AFP Ilham Wahab, chef de l’agence de gestion des catastrophes de Sumatra Ouest, ajoutant que 22 personnes sont toujours portées disparues. Le précédent bilan faisait état de 50 décès.

De fortes inondations ont également blessé 37 personnes et entraîné l’évacuation de plus de 3 300 personnes, a déclaré le porte-parole de l’Agence nationale de gestion des catastrophes (BNPB), Abdul Muhari, dans un communiqué.

A mains nues

Les ouvriers ont commencé à nettoyer les bâtiments endommagés après le déluge tandis que les sauveteurs ont déployé un drone thermique pour faciliter les recherches, utilisant des excavatrices mais creusant également à mains nues pour tenter de retrouver des survivants dans les rivières et les décombres.

Le chef du BNPB, Suharyanto, a prévenu que le bilan pourrait encore s’alourdir. “Le décompte va continuer d’évoluer”, a-t-il prévenu, appelant à agir “le plus rapidement possible” pour “aider à retrouver (les victimes) toujours portées disparues”.

“Temps précieux”

Précisant que les sauveteurs ne disposent que d’un « temps précieux » pour sauver des vies, le responsable a indiqué que « du matériel lourd a été amené pour nettoyer les zones touchées ».

Parmi les six districts de Sumatra touchés par les intempéries, Agam et Tanah Datar ont été les plus durement touchés par des crues soudaines et des coulées de lave froide.

La lave froide est un magma formé par les différents matériaux qui composent les parois d’un volcan : cendres, sable et roches. Sous l’effet de la pluie, celles-ci peuvent se mélanger et couler le long du cratère.

Des glissements de terrain fréquents

L’Indonésie est sujette aux glissements de terrain et aux inondations pendant la saison des pluies. En 2022, environ 24 000 personnes ont été évacuées et deux enfants sont morts dans les inondations sur l’île de Sumatra. Les défenseurs de l’environnement accusent la déforestation causée par l’exploitation forestière d’aggraver la catastrophe.

Le mont Marapi, l’un des volcans les plus actifs d’Indonésie, est entré en éruption en décembre, crachant une tour de cendres atteignant 3 000 mètres. Au moins 24 randonneurs sont morts dans l’éruption, pour la plupart des étudiants.


ats, AFP

 
For Latest Updates Follow us on Google News
 

PREV Comment suivre les Boucles de la Mayenne 2024 en direct à la télé ou en streaming ? – .
NEXT Le prix de l’or en baisse après les minutes de la Réserve fédérale