Les dirigeants du Barça ne digèrent pas du tout la création d’une « loi Mbappé »

Les dirigeants du Barça ne digèrent pas du tout la création d’une « loi Mbappé »
Descriptive text here

Les dirigeants du FC Barcelone sont très mécontents de la « loi Mbappé » mise en place par la communauté autonome de Madrid dont pourrait bénéficier le Real Madrid, notamment avec Kylian Mbappé. Selon Sport, ils estiment que cela crée une concurrence déloyale au sein du championnat espagnol.

Une révision fiscale qui passe mal. Les dirigeants du FC Barcelone seraient très mécontents de la « loi Mbappé », une défiscalisation mise en place par la présidente de la communauté autonome de Madrid, Isabel Ayuso, qui vise à attirer les investisseurs étrangers et qui devrait profiter au Real pour l’avenir. arrivée des Français. Sport révèle que cette rupture d’égalité serait au cœur des discussions côté catalan.

Le Barça, déjà en difficulté lors des négociations face à des clubs étatiques comme le PSG ou Manchester City, trouve injuste l’avantage que pourraient avoir de nombreux joueurs s’ils décidaient de signer à l’Atlético de Madrid ou au Real Madrid. Les dirigeants estiment même que cette dérogation ferait du Real Madrid « un club d’État de plus ».

Suppression d’un impôt local sur les investissements

La « loi Mbappé » doit encore être approuvée par le Conseil directeur de Madrid et par l’Assemblée, ce qui devrait avoir lieu dans les prochaines semaines, étant donné que l’exécutif présidé par Isabel Díaz Ayuso dispose de la majorité absolue après les élections de l’année dernière.

La loi prévoit que toutes les personnes qui vont vivre dans la Communauté de Madrid, qu’il s’agisse d’étrangers ou d’Espagnols qui reviennent au pays et investissent dans la communauté, pourront déduire 20% de l’impôt sur le revenu des personnes physiques de la section autonome à condition que ils y investissent. C’est-à-dire qu’il supprime pratiquement complètement l’impôt des communautés autonomes pour tous ceux qui remplissent les conditions requises.

Un impôt national unique à Madrid, au lieu de deux à Barcelone

Le seul impôt sur le revenu que cette personne devrait payer serait l’impôt sur le revenu de l’État. Le Barça estime qu’il sera beaucoup plus difficile pour le club blaugrana de recruter des joueurs, car alors qu’à Madrid un joueur ne devra payer que 24,5% de l’impôt national, en Catalogne il faudra ajouter à ces 24,5%, 25,5% de taxe régionale. Le Barça estime que cette loi a été pilotée par Florentino Pérez, proche d’Isabel Ayuso, la présidente de la Communauté autonome de Madrid.

 
For Latest Updates Follow us on Google News
 

PREV au procès de Trump, son ex-avocat l’incrimine
NEXT Un hôtel sur deux envisage d’augmenter ses prix cet été pour faire face au manque de personnel – rts.ch