l’homme avait bénéficié de services et de soins

l’homme avait bénéficié de services et de soins
l’homme avait bénéficié de services et de soins

L’homme d’origine innue, appelé Napa Raphael dans sa communauté — et qui a été ainsi nommé lors de l’enquête de la coroner Stéphanie Gamache — a été retrouvé mort le matin du 17 janvier 2021 dans une toilette chimique du centre-ville de Montréal, en pleine crise de santé. urgence liée à la pandémie de COVID-19.

Les premiers témoins entendus étaient des policiers qui ont décrit la scène et relaté les témoins qu’ils ont interrogés dans le cadre de leur enquête. La conclusion de l’enquête policière a été qu’aucun tiers n’était impliqué dans la mort de Napa Raphael.

Des témoins du secteur de la santé et des organismes communautaires ont décrit les soins, ressources et services dont il bénéficiait depuis 2019.

Les derniers témoins entendus lundi ont permis de commencer à retracer les dernières 24 heures de la vie de Napa Raphael, notamment sa présence au centre dit « Porte ouverte » qu’il a fréquenté samedi 16 janvier, veille de sa découverte morte.

Il a quitté ce centre vers 14 heures le samedi 16 et un intervenant lui a alors remis un sac de couchage avec coussins chauffants.

Il s’est ensuite rendu dans un dépanneur en compagnie d’une autre personne. Il est tombé et les secours ont été appelés.

D’emblée, la coroner a prévenu que son enquête « ne sera pas une enquête publique sur l’itinérance dans son intégralité ». Elle ne cherche pas non plus de coupables.

“Il y a cependant ici un bémol : il restera toujours une certaine ombre concernant la mort de Napa Raphael, puisque malheureusement il n’est plus là pour nous raconter ses dernières heures de vie”, a conclu le coroner.

Les audiences se tiendront jusqu’au 24 mai, puis du 3 au 14 juin à Longueuil.

 
For Latest Updates Follow us on Google News
 

PREV Mon moment Bill Walton – Chronique de cartes
NEXT Hommage à des personnages illustres