Arrestation d’Africains subsahariens en lien avec le meurtre de deux chameliers dans le désert

Arrestation d’Africains subsahariens en lien avec le meurtre de deux chameliers dans le désert
Descriptive text here

Le juge d’instruction du tribunal de première instance de Gafsa a autorisé aujourd’hui lundi l’arrestation de deux personnes originaires de pays d’Afrique subsaharienne, soupçonnées d’être impliquées dans l’assassinat avec préméditation de deux éleveurs de chameaux, dont les corps ont été retrouvés hier dimanche, dans la zone désertique s’étendant entre les villes de Tozeur et Metlaoui à Gafsa, près de Wadi Al-Gueifla.

Le porte-parole des tribunaux de Gafsa, Chaaban Hajlaoui, a confirmé que « le juge d’instruction près le tribunal de première instance de Gafsa, chargé d’enquêter sur l’incident de l’assassinat de deux éleveurs de chameaux originaires des régions de Daghums (gouvernorat de Tozeur) et Metlaoui (gouvernorat de Tozeur) de Gafsa), a autorisé l’arrestation de deux personnes originaires de pays d’Afrique subsaharienne pour… Meurtre avec préméditation et intention préalable.

Il convient de rappeler qu’hier dimanche, des citoyens ont découvert les corps de deux personnes tuées à l’endroit précité, ils se sont précipités pour en informer la circonscription de la Garde Nationale à Metlaoui, qui a à son tour informé le parquet près le tribunal de première instance de Gafsa, qui a autorisé la ouverture d’une enquête sur l’incident.

Le porte-parole officiel du Tribunaux de Gafsa a révélé que « les premiers éléments de l’enquête sur les lieux de l’accident ont montré des traces de violences sur les corps des deux victimes, outre la découverte d’un fusil de chasse et d’une moto cassée ».

Il a souligné, dans ce contexte, que “la découverte de ces deux corps dans la zone désertique entre les villes de Tozeur et Metlaoui a coïncidé avec une plainte déposée par deux personnes originaires de pays d’Afrique subsaharienne affirmant avoir fait l’objet d’une plainte”. tentative d’assassinat, vol et violences commises par des inconnus.

Selon la même Source judiciaire, l’Equipe de Recherche et d’Inspection du District de la Garde Nationale à Metlaoui, qui a entrepris l’enquête préliminaire, poursuivra les investigations et recherches dans le dossier, d’autant plus qu'”une troisième personne originaire d’une région subsaharienne Le pays est soupçonné d’être impliqué et est désormais en fuite.

 
For Latest Updates Follow us on Google News
 

PREV Le groupe travailliste de Louisiane prévoit des manifestations contre les pratiques des magasins à un dollar
NEXT Le dollar américain chute à son plus bas niveau depuis 3 semaines alors que les employeurs créent moins d’emplois que prévu