Le Vélodrome reste (presque) imprenable

Le Vélodrome reste (presque) imprenable
Le Vélodrome reste (presque) imprenable

L’OM a conclu sa saison à domicile ce dimanche par une victoire logique face au FC Lorient (3-1). Les Olympiens ont leur destin en main pour remporter l’Europe.

Il fallait réagir, c’est fait. Trois jours après la débâcle subie à Bergame en demi-finale de Ligue Europa, l’OM n’avait plus le droit à l’erreur lors de la 32e journée de Ligue 1. La réception du FC Lorient, dernier match de la saison au stade Vélodrome, devrait déboucher sur le succès. . Mission accomplie, les Olympiens se sont imposés 3-1 au terme d’un match plutôt maîtrisé.

La composition de l’OM face à Lorient : Lopez – Murillo, Mbemba, Gigot (Meïté 71′), Garcia, Luis Henrique – Veretout (Onana 78′), Gueye (Kondogbia 78′) – Sarr (Harit 63′), Moumbagna (Ndiaye 63′), Aubameyang

PEA signé, évidemment

Retravaillé au coup d’envoi (Noël, Merlin, Harit, Kondogbia sur le banc, Balerdi suspendu…), l’équipe de Jean-Louis Gasset Pourtant, sa rencontre a mal commencé. Les Marseillais, sans doute encore abasourdis par l’élimination européenne, ont livré une première demi-heure sans saveur ni occasions nettes. Seul Ismaïla Sarr Et Luis Henrique a tenté par intermittence de secouer le cocotier de Lorient, bien en place et dangereux en contre-attaque.

Au final, il n’a fallu qu’un seul tir pour prendre l’avantage. En conclusion ? Pierre-Emerick Aubameyang évidemment, buteur de la tête sur un centre précis d’Amir Murillo (36e). Le plus dur semblait fait. Dix minutes plus tard, le match s’emballe et l’OM mène 2-1. En tant que renard de surface, Samuel Gigot doublé la mise (41e). Un effort immédiatement vain par Chancel Mbembacoupable d’une grossière erreur qui a permis Benjamin Mendy pour se remémorer les bons souvenirs du Vélodrome (43e).

Malgré ce cadeau, les Phocéens menaient à la pause, avant d’aggraver le score au retour des vestiaires. Impliqué dans l’objectif de Jambe, Faris Moumbagna peinait au second poteau à obtenir un penalty logique (54e). Petit bonheur cette saison, un penalty ne génère pas de stress chez les supporters. Face au gardien, la tête haute, Aubameyang ne tremble jamais. 3-1, le match est terminé. Même si Lorient n’a pas abandonné, puis en touchant la barre transversale de Paul López, les minutes se sont écoulées sans encombre. Le seul problème de la soirée, les entrées difficilesAmine Harit Et Iliman Ndiayequi semblent avoir le moral au plus bas.

Nouveau doublé de Pierre-Emerick Aubameyang.

La forteresse du Vélodrome

Au final, cette dernière rencontre à domicile aura ressemblé à bien d’autres. Sans être flamboyant, l’OM s’est montré conquérant, solide et efficace. Avec désormais 29 buts au compteur cette saison, dont 16 en championnat, et 11 passes décisives, Aubameyang n’est qu’à trois réalisations de Didier Drogba Version 2003/2004 (32 buts). Le Gabonais, qui vient de remporter le prix Marc-Vivien Foé du meilleur joueur africain de Ligue 1, peut encore améliorer ses statistiques sur ces deux dernières journées. Concernant le Vélodrome, l’exercice 2023/2024 se termine sur une bonne note. C’est tout le paradoxe de cet OM, si laborieux mais (presque) imbattable à domicile. Les résultats toutes compétitions confondues ? 25 matches, 16 victoires, 8 nuls et une seule défaite contre le PSG. Ces excellents résultats auraient dû leur permettre de progresser vers le haut du classement. Sauf que les Olympiens ne savent pas voyager. Tout le contraire de l’année dernière avec Igor Tudor à la barre…

Il reste donc une semaine de compétition. Une semaine cruciale qui déterminera l’issue de cette saison. La bonne nouvelle ce lundi, c’est que l’OM a son destin en main pour finir devant le RC Lens et l’OL, à la 6ème place qualificative pour la Ligue de Conférence (ou la Ligue Europa si Paris remporte la Coupe de France contre Lyon). En revanche, les mauvaises nouvelles laissent planer le doute. Les Olympiens devront s’imposer deux fois à l’extérieur, d’abord à Reims mercredi (21 heures) puis dimanche au Havre lors du multiplex de la 34e journée.

Actuellement 8ème, l’OM doit faire preuve de violence en dehors de ses bases pour sauver ce qui reste à sauver. Deux équipes qui n’ont plus rien à jouer pour l’instant font obstacle à Aubameyang et à ses coéquipiers. La saison a été éprouvante, reste désormais à conclure avec les honneurs.

 
For Latest Updates Follow us on Google News
 

PREV Le premier groupe de pèlerins s’est envolé hier vers les Lieux Saints de l’Islam
NEXT Le prix des batteries au lithium s’effondre et c’est la révolution énergétique qu’il prépare