« Le Giro est moins stressant que le Tour… »

« Le Giro est moins stressant que le Tour… »
« Le Giro est moins stressant que le Tour… »

Tadej Pogacar pourra profiter sereinement de son premier jour de repos ce lundi sur le Tour d’Italie, à Naples. Leader du classement général avec déjà deux minutes et 40 secondes d’avance sur son dauphin Daniel Martinez (BORA-hansgrohe) après neuf premières journées pas loin d’être parfaites, le SlovèneÉquipe des Émirats Arabes Unis a beaucoup à espérer pour les deux semaines restantes. Présent en conférence de presse après «une bonne journée de repos», le porteur du maillot Rose est revenu sur son début de Giro idéal ponctué de trois victoires d’étapes. “Si quelqu’un me l’avait dit avant le départ, j’aurais signé tout de suite. Ce fut une très bonne première semaine, avec des étapes belles mais aussi difficiles. J’ai aimé cela. J’ai déjà trois victoires d’étapes à mon actif et j’en suis bien sûr très content. Pour l’instant c’est un 10 sur 10», a-t-il estimé.

Tadej Pogacar en conférence de presse le jour de repos

“De tous les Grands Tours, le Giro est celui que j’ai le plus apprécié jusqu’à présent”

Pour sa première participation, Tadej Pogacar profitez au maximum et profitez de la Corsa Rosa. “De tous les Grands Tours que j’ai parcourus jusqu’à présent, c’est celui que j’ai le plus apprécié. L’organisation est bonne et nous avons de la chance avec la météo cette année. Les étapes ne sont pas trop longues non plus. Jusqu’à présent, tout se passe très bien. Il y a aussi beaucoup moins de stress que sur le Tour de France par exemple.“, a-t-il expliqué à titre de comparaison. Si la Giro Il semble que, sauf abandon, déjà plié, le champion de Slovénie se veuille forcément plus prudent, surtout avec la grosse troisième semaine à venir.

« Le Tour est dans un coin de ma tête… Je n’ai plus besoin de gagner du temps »

Je m’attends toujours à des attaques de mes concurrents. Tout peut encore arriver. Je dois aussi m’y préparer, pour pouvoir repousser mes limites», a déclaré celui qui pense aussi déjà à la prochaine Tour de France. “C’est définitivement quelque part dans un coin de mon esprit. C’est pourquoi je suis satisfait de mon avance actuelle. Désormais, je n’ai plus besoin de repousser les limites et de gagner plus de temps, je peux courir un peu plus défensivement. Et surtout comptez sur la force de l’équipe», a indiqué le double vainqueur du Grande bouclequi avait aussi un petit mot pour son grand rival Jonas Vingegaard, qui a récemment pu reprendre le vélo après son grave accident. “Je pense que nous le verrons sur le Tour en très bonne forme. Je suis impatient», a-t-il conclu.

 
For Latest Updates Follow us on Google News
 

PREV Top 14 – « J’espère qu’on ne répétera pas la même erreur que contre Bordeaux-Bègles » explique Frédéric Charrier (Clermont)
NEXT l’essence et le diesel plus chers aujourd’hui