INFO L’EXPÉDITION. Un commerçant castrais en garde à vue pour tentative de meurtre

INFO L’EXPÉDITION. Un commerçant castrais en garde à vue pour tentative de meurtre
INFO L’EXPÉDITION. Un commerçant castrais en garde à vue pour tentative de meurtre

l’essentiel
Pour avoir voulu régler une dette impayée, le Castrais est soupçonné d’avoir agressé le frère d’un client au visage avec un couteau, dans le quartier d’Aillot. Une information judiciaire a été ouverte contre lui. Le dossier a été transmis au parquet de Toulouse.

Le rideau du magasin « Destock d’la hess » est fermé depuis plusieurs jours rue Emile Zola, à Castres. Selon nos informations, le commerçant qui a ouvert son magasin, spécialisé dans les produits à bas prix, fin 2023, est actuellement en détention provisoire à la maison d’arrêt de Seysses.

Une information judiciaire a été ouverte contre lui pour tentative de meurtre. Le dossier, initialement au parquet de Castres, a été transféré à la police judiciaire de Toulouse. L’individu est soupçonné d’avoir frappé un homme avec un couteau mardi soir dernier, rue du Languedoc, dans le quartier d’Aillot.

Une dette à l’origine des faits ?

A l’origine du conflit, une dette de 120 euros d’un client, impayée. Ce serait pour récupérer son argent que le commerçant serait allé voir le frère du client en question, lui demandant de payer pour lui. Le déroulement précis des événements est inconnu à ce stade. Ce que l’on sait en revanche, c’est que le ton est monté entre les deux personnes et que le commerçant aurait alors attaqué son interlocuteur au visage avec un couteau. La victime s’en sort relativement bien : vue par un médecin, elle a subi plusieurs points de suture, mais son état n’a pas nécessité une hospitalisation.

Arrêté, placé en garde à vue et entendu par les enquêteurs de la BSU, la Brigade de sécurité urbaine du commissariat de Castres, le commerçant castrais s’est défendu. Selon nos informations, il a minimisé les faits, même si la scène violente s’est déroulée sans témoins.

Déjà incarcéré en Bretagne pour violences par le passé, il était connu des services de police, avec plusieurs mentions à son casier judiciaire.

Cet homme, qui a longtemps vécu dans le Nord, est arrivé à Castres il y a quelques mois, où il a ouvert son entreprise de déstockage. Nous l’avons rencontré à cette occasion. Il nous a expliqué qu’il avait travaillé quelques temps dans le secteur automobile, et qu’il avait ouvert sa boutique pour « aider les gens », en proposant une grande variété d’articles bon marché.

L’enquête va maintenant tenter de répondre à plusieurs questions : l’homme était-il ivre au moment des faits ? Les motifs de l’altercation sont-ils aussi clairs qu’il y paraît ? Que s’est-il passé exactement ce mardi soir à Castres ?

Les investigations se poursuivront dans les prochains jours.

 
For Latest Updates Follow us on Google News
 

PREV Le prix de l’INJ en hausse
NEXT Emilien (Les 12 Coups de midi) a deviné qui se cache derrière la mystérieuse star de mai, mais n’arrive pas à deviner