Les membres du Congrès appellent à une action fédérale urgente pour stabiliser Haïti

Haïti – États-Unis : Des membres du Congrès appellent à une action fédérale urgente pour stabiliser Haïti
13/05/2024 10:02:31

Les coprésidentes du Caucus d’Haïti, les députées Sheila Cherfilus-McCormick (FL-20), Ayanna Pressley (MA-07) et Yvette D. Clarke (NY-09), ainsi que la députée Cori Bush (MO-01), la députée Frederica Wilson ( FL-24) et la députée Barbara Lee (CA-13), ont tenu une conférence de presse à Capitol Hill avec leurs collègues et défenseurs pour renouveler leurs appels à une action fédérale urgente pour faire face à la crise croissante en Haïti.

Ils exigent : : l’extension et la redéssignation du TPS pour Haïti ; mettre fin à toutes les expulsions vers Haïti ; perturber le trafic d’armes vers l’île ; fournir une aide humanitaire d’urgence; empêcher le transfert de ressortissants haïtiens vers Guantanamo Bay, Cuba ; adopter un nouveau programme d’aide économique qui crée des emplois et reconstruit les infrastructures d’Haïti…

« Face à la crise en Haïti, notre boussole morale et notre devoir international nous obligent à aller de l’avant, non seulement pour soulager les souffrances immédiates du peuple haïtien, mais aussi pour résoudre les problèmes systémiques qui forcent les Haïtiens à fuir leur patrie. La prolongation et la nouvelle désignation du statut de protection temporaire (TPS), parallèlement à un programme de libération conditionnelle accélérée et à l’arrêt immédiat des expulsions, sont des premières étapes cruciales. Mais notre responsabilité ne s’arrête pas là. vivre en sécurité et en paix à l’intérieur de leurs propres frontières ; prendre une position ferme contre le trafic d’armes à feu depuis des pays comme la Floride vers Haïti ; détenir ceux qui perpétuent la violence et l’instabilité », a déclaré la députée Sheila Cherfilus McCormick, co-présidente du House Haiti Caucus.

« Le Congrès et l’administration Biden ont l’obligation morale de prendre des mesures pour stabiliser Haïti et sauver des vies, notamment en fournissant une aide humanitaire et économique, en prolongeant le TPS pour Haïti, en arrêtant les expulsions, en soutenant une transition démocratique dirigée par la société civile haïtienne, et plus encore. Si nous croyons vraiment que la vie des Noirs compte, cela doit inclure la vie des Haïtiens.

[…] Le Congrès a la responsabilité de soutenir la stabilité d’Haïti et la sécurité de l’ensemble de sa population, et il détient le pouvoir de réaliser les progrès sur lesquels comptent nos voisins haïtiens, au pays et à l’étranger. Dans ce moment désastreux où l’avenir de notre bien-aimé allié caribéen est en danger et où des millions de vies restent en péril, l’inaction est inexcusable », a déclaré Yvette D. Clarke, coprésidente du House Haiti Caucus.

Les membres ont été rejoints par Guerline Jozef, directrice exécutive de Haitian Bridge Alliance, Patrice Lawrence, directrice exécutive d’UndocuBlack Network, Mary Estimé-Irvin, présidente du National Haitian American Elected Officials Network, Tessa Petit, directrice exécutive de Florida Immigrant Coalition, et touchés. familles et bénéficiaires du TPS.

« UndocuBlack Network appelle l’administration Biden-Harris à mettre fin à la cruauté envers les Haïtiens. Il est cruel d’expulser des ressortissants haïtiens tout en organisant en même temps l’évacuation de ressortissants américains. Notre demande est simple : honorer la dignité du peuple haïtien. Si le secrétaire Mayorkas mène la danse selon ces valeurs, il libérera les Haïtiens de détention, prolongera et redésignera le TPS pour Haïti et arrêtera les expulsions maintenant. Pour réaliser le changement que le président Biden prétend être, il doit agir différemment de ses prédécesseurs, notamment en ce qui concerne les immigrants noirs », a déclaré Patrice Lawrence, directeur exécutif d’UndocuBlack Network.

« Un plan économique semblable au Plan Marshall est essentiel pour aider Haïti, qui est situé à moins de 90 milles de nos côtes, en plus de l’aide humanitaire et du réexamen du TPS », a déclaré Mary Estimé-Irvin, présidente du National Haitian American Elected. Réseau des officiels. « Comme Israël, l’Ukraine et Taïwan, Haïti est une nation souveraine qui a besoin de soutien. »

HL/HaïtiLibre

Les-membres-du-Congres-appellent-a-une-a
 
For Latest Updates Follow us on Google News
 

PREV Le procès du chauffeur de camion accusé du meurtre de Davide Rebellin retardé après un accident vasculaire cérébral
NEXT Agde ne veut plus voir le tournage de l’émission controversée « Frenchie Shore » sur son territoire