Wall Street ouvre en hausse en attendant l’inflation

Wall Street ouvre en hausse en attendant l’inflation
Wall Street ouvre en hausse en attendant l’inflation

PARIS (Reuters) – La Bourse de New York a ouvert en hausse lundi, prolongeant l’amélioration de la semaine dernière sur fond d’appétit pour les actifs risqués suite notamment à de bonnes publications d’entreprises.

Ces faibles gains témoignent toutefois d’une certaine prudence alors que les investisseurs attendent les chiffres clés de l’inflation américaine cette semaine pour évaluer le rythme de la baisse attendue des taux d’intérêt cette année.

En début de séance, l’indice Dow Jones a gagné 94,35 points, soit 0,24%, à 39.607,19 points et l’indice élargi Standard & Poor’s 500 a augmenté de 0,23% à 5.235,14 points.

Le Nasdaq Composite prend 0,36%, soit 58,85 points, à 16.399,72.

Le S&P 500 et le Nasdaq Composite ont enregistré vendredi leur troisième semaine consécutive de gains, une première depuis janvier, tandis que le Dow a affiché sa meilleure performance hebdomadaire depuis la mi-décembre.

Les indices boursiers américains sont ainsi revenus proches de leurs plus hauts historiques atteints en mars, dopés par des résultats trimestriels d’entreprises supérieurs aux attentes.

Sur les 459 sociétés du S&P 500 qui ont publié des bénéfices jusqu’à présent, 77,3 % ont dépassé les estimations des analystes, contre une moyenne à long terme de 66,7 %, selon les données du LSEG.

Les actions ont également bénéficié des signes de ralentissement du marché du travail qui ont alimenté les paris sur une ou deux baisses de taux de la part de la Réserve fédérale américaine (Fed) cette année.

Les investisseurs prendront connaissance mardi et mercredi des indicateurs mensuels des prix à la production (PPI) et des prix à la consommation (CPI) respectivement, alors qu’une intervention de Jerome Powell, le président de la Fed, est prévue entre ces deux statistiques.

“Non seulement les bénéfices des entreprises sont meilleurs que prévu, mais leurs perspectives se sont également améliorées”, note Thomas Hayes, président de Great Hill Capital.

“Le marché aime cela, mais a aussi besoin d’être rassuré sur le fait que l’inflation ne va pas augmenter (…) ce qui pourrait permettre à la Fed de s’autoriser au moins une ou peut-être deux réductions de taux d’intérêt avant la fin de l’année”, ajoute-t-il.

Les traders s’attendent actuellement à ce que la Fed réduise ses taux de 42 points de base d’ici la fin de l’année, selon les données du LSEG. La première baisse des coûts d’emprunt est attendue pour septembre avec une probabilité de 63%.

Sur le marché obligataire, le rendement des bons du Trésor à dix ans a reculé de plus de quatre points de base, à 4,4669%.

En valeurs, Alphabet a perdu 1,65% tandis qu’OpenAI, le créateur de ChatGPT, doit présenter ce lundi un service de moteur de recherche internet basé sur l’intelligence artificielle (IA), afin de concurrencer Google Search. Microsoft, qui soutient la start-up, gagne 0,23%.

Arm Holdings avance de 3,14%, la filiale du conglomérat japonais SoftBank envisage de développer des puces destinées à l’intelligence artificielle (IA), selon le journal Nikkei Asia.

(Écrit par Claude Chendjou, avec Sruthi Shankar et Shristi Achar à Bangalore, édité par Blandine Hénault)

Copyright © 2024 Thomson Reuters

 
For Latest Updates Follow us on Google News
 

PREV plus de peur que de mal pour Marc Marquez ce week-end à une semaine du GP du Grand Prix de Catalogne
NEXT suivez les matchs de Lille, Brest, Marseille, Paris… pour l’épilogue du championnat de France