Les Hawks d’Atlanta obtiennent le choix n°1

Les Hawks d’Atlanta obtiennent le choix n°1
Les Hawks d’Atlanta obtiennent le choix n°1

CHICAGO-

Les Hawks d’Atlanta ont remporté dimanche la loterie du repêchage de la NBA, décrochant le choix n ° 1 et un joueur clé potentiel au cours d’une année où il n’y a pas de choix clair.

Les Hawks ont décroché le jackpot malgré une cote de seulement trois pour cent après avoir terminé 10e de la Conférence Est à 36-46. Ils ont perdu leurs six derniers matchs de saison régulière et ont perdu contre les Chicago Bulls au premier tour du tournoi de play-in.

Les Hawks n’ont pas remporté de série éliminatoire depuis une surprenante course à la finale de la Conférence Est en 2021. Ils ont été éliminés au premier tour en 2022 et 2023.

Atlanta a de grandes décisions à prendre cette intersaison, notamment celle de diviser sa zone arrière composée de Trae Young et Dejounte Murray. Le directeur général Landry Fields peut construire avec le choix n°1, même s’il n’est pas clair qui sera choisi en premier après que Victor Wembanyama ait été le choix évident pour San Antonio l’année dernière.

Washington, Houston, San Antonio et Detroit complètent le top cinq. Le repêchage aura lieu les 26 et 27 juin à Brooklyn.

Washington et Detroit ont eu les meilleures chances de décrocher le premier choix avec 14 pour cent. Seules quatre équipes ont gagné à la loterie avec des cotes plus faibles qu’Atlanta, le plus gros gagnant étant Orlando avec 1,52 pour cent en 1993. Le Magic a orchestré un échange nocturne de repêchage à succès avec Golden State, envoyant les droits de Chris Webber aux Warriors pour les droits. à Penny Hardaway avec trois futurs choix de première ronde.

San Antonio a décroché un joueur générationnel l’année dernière à Wembanyama. La franchise qui avait précédemment emmené David Robinson et Tim Duncan au premier rang du classement général a obtenu son prochain grand homme, et tout ce que le Français a fait a été de réaliser l’une des meilleures saisons de recrue de l’histoire de la NBA.

Le choix n°1 pourrait encore une fois venir de France, qu’il s’agisse du centre Alex Sarr ou de l’attaquant Zaccharie Risacher, mais c’est loin d’être une certitude. Le garde d’UConn Stephon Castle et Reed Sheppard et Rob Dillingham du Kentucky devraient tous deux être exclus du tableau lors des premières sélections.

Le Sarr de 7 pieds 1 pouce et 224 livres a la taille et la mobilité dont les équipes recherchent et peut défendre le périmètre lorsqu’il ne bloque pas les tirs à ras de terre. Le toulousain de 19 ans est connu pour son explosivité autour du bord, même s’il pourrait utiliser un peu plus de muscle. Cela aiderait également s’il devenait un tireur à 3 points plus fiable.

Sarr, dont le frère Olivier joue pour Oklahoma City, a passé la saison dernière dans la National Basketball League australienne.

Risacher, qui est né en Espagne et a grandi en France, est connu comme un tireur dynamique, quoique strié, pour JL Bourg, qu’il sorte des écrans ou qu’il tire à 3 points. Il garde souvent le meilleur joueur de l’équipe adverse.

Castle a rejoint Andre Drummond en 2012 en tant que seul joueur unique d’UConn lorsqu’il s’est déclaré pour le repêchage en avril après la dernière course au championnat NCAA des Huskies. Le garde de 6 pieds 6 pouces a récolté en moyenne 11,1 points, 4,7 rebonds et 2,9 passes décisives tout en ayant souvent la mission défensive d’arrêter le meilleur joueur du périmètre adverse. Il a marqué 21 points lors de la victoire du Final Four d’UConn contre l’Alabama et a récolté 15 points lors du match de championnat contre Purdue.

Sheppard et Dillingham ont tous deux quitté le banc au cours de leur seule saison universitaire.

Sheppard, qui a été élu meilleur étudiant de première année de la Conférence du Sud-Est par les entraîneurs après avoir mené la ligue en termes d’interceptions, était l’un des meilleurs meneurs de jeu et tireurs de périmètre de la ligue. Il était le troisième buteur du Kentucky avec 12,5 points par match et a réalisé en moyenne 2,5 meilleures interceptions de la SEC, ce qui le classait huitième au niveau national, bien qu’il n’ait commencé que cinq des 33 matchs. Il a également réalisé en moyenne 4,5 passes décisives, 4,1 rebonds et a réussi 52 pour cent de ses tentatives à 3 points.

Dillingham a été élu sixième homme de la SEC après une moyenne de 15,2 et 3,9 passes décisives. Le Kentucky a terminé deuxième de la conférence et a obtenu la troisième place du tournoi de la NCAA, avant d’être éliminé par Oakland en huitièmes de finale. L’entraîneur John Calipari est ensuite parti après 15 ans pour l’Arkansas.

 
For Latest Updates Follow us on Google News
 

PREV Les vêtements Made in France peuvent-ils être vendus à un prix abordable ? – .
NEXT l’essence et le diesel plus chers aujourd’hui