après une longue journée, ce fameux fast food « qui ne pouvait pas lui plaire davantage »

après une longue journée, ce fameux fast food « qui ne pouvait pas lui plaire davantage »
après une longue journée, ce fameux fast food « qui ne pouvait pas lui plaire davantage »

Il est au four et au moulin, à tel point que sa ministre de l’Éducation, Nicole Belloubet, semble parfois avoir du mal à le suivre. Ce vendredi 10 mai, Gabriel Attal s’est rendu à La Rochelle pour assister à la cérémonie commémorative de l’abolition de l’esclavage. Et comme à son habitude, le Premier ministre s’est ensuite lancé dans la foule, répondant aux multiples questions des Français. Il lui a fallu deux heures pour parcourir 200 mètres, a rapporté Le journal du dimanche ce 12 mai. Une fois la journée terminée, celui qui ne semble jamais fatigué a eu droit à une petite gourmandise.

Pour se rendre à La Rochelle, Gabriel Attal a pris l’avion et en rentrant à l’aéroport après sa longue journée, celui qui devait accepter de débattre avec Jordan Bardella a trouvé près de son siège dans l’avion de quoi manger et visiblement, il était ravi. Après avoir vu un sac kraft avec le logo McDonald’s, il s’est exclamé auprès de ses conseillers qui ont reçu cette attention appréciée : « Tellement gentils les gars ! Rien ne pourrait me rendre plus heureux !

⋙ PHOTOS – Gabriel Attal et Véronique (Gym Tonic), DSK et Zabou… Ces hommes politiques et célébrités sont liés

Gabriel Attal, fan des échanges avec les Français

Comme le rapporte le journal, Gabriel Attal est apprécié des 15-25 ans, multipliant les selfies avec ceux qui les lui demandent. Une popularité qui reste assez inédite pour un homme ayant cette responsabilité. Lors de la cohue à La Rochelle où le Premier ministre a pris le temps d’évoquer de nombreux sujets dont l’écologie, la foule s’est montrée accueillante. Dans le Vieux-Port bondé, il faisait beau et tout le monde semblait de bonne humeur. Dans son discours lors de la cérémonie, celui qui est fan de son chien a rappelé qu’il n’était pas nécessaire « tomber dans le piège de ceux qui attisent les fièvres », faisant ainsi référence à certaines polémiques qui secouent actuellement le pays. Des propos qui ont été applaudis par l’ancien ministre Jean-Marc Ayrault, président de la Fondation pour la Mémoire de l’esclavage, qui a souligné « les bons mots du Premier ministre ». Et d’ajouter : « Il est bon, il est bon… Il communique beaucoup… »a-t-il dit à propos de l’homme qu’il connaît depuis longtemps, ajoutant que selon lui, il n’en faisait pas trop : “Aujourd’hui, c’est bien, c’est logique.” En une journée de travail, Gabriel Attal a marqué des points auprès de l’opinion publique, mais aussi auprès d’autres personnalités politiques.

Article rédigé avec la collaboration de 6Medias

Crédits photos : Stéphane Lemouton / Bestimage

 
For Latest Updates Follow us on Google News
 

PREV Cannes 2024. Palme d’or pour « Anora », une folle histoire d’effeuilleuse
NEXT Toublanc et Darleux remercient Brest BH