l’otage montré vivant dans une vidéo diffusée samedi est mort, selon le Hamas – Libération – .

l’otage montré vivant dans une vidéo diffusée samedi est mort, selon le Hamas – Libération – .
l’otage montré vivant dans une vidéo diffusée samedi est mort, selon le Hamas – Libération – .

La branche armée du Hamas a annoncé samedi 11 mai au soir sur Telegram la mort d’un otage israélien, détenu à Gaza depuis l’attentat terroriste du groupe islamiste le 7 octobre, et dont elle avait diffusé des images de lui vivant quelques heures plus tôt. . Le sort de l’otage n’a pas été évoqué par le porte-parole de l’armée, le contre-amiral Daniel Hagari, lors de son point de presse samedi soir. Le même jour, Joe Biden estimait qu’un cessez-le-feu était possible “demain” si le Hamas libérait les otages.

Dans la vidéo, l’otage a été identifié par le Hostage Families Forum, une association représentant certaines familles d’otages, comme étant Nadav Popplewell, un citoyen israélo-britannique de 51 ans du kibboutz Nirim.

Les brigades Ezzedine al-Qassam ont affirmé dans une vidéo qu’il était mort samedi et ont imputé sa mort à « les blessures subies après les avions de combat sionistes [israéliens, ndlr] “Il a ciblé l’endroit où il était détenu il y a plus d’un mois.”

Plusieurs dizaines de milliers de manifestants à Tel-Aviv

Peu avant, le groupe armé avait diffusé une première vidéo. Ces images, d’une durée d’une dizaine de secondes, et dont la date d’enregistrement n’est pas précisée, montrent l’otage, l’œil tuméfié et le regard hagard, qui articule son nom et son âge. Il se tient devant un mur carrelé blanc, dans un endroit qui paraît sombre.

Le message de la branche armée du Hamas, qu’Israël considère comme une organisation terroriste, aux côtés des États-Unis et de l’Union européenne, est accompagné de hashtags écrits en arabe et en hébreu : “Dépêche-toi” Et “votre gouvernement ment.”

La vidéo de cet otage est arrivée au 218ème jour de guerre et alors que les négociations indirectes entre Israël et le Hamas pour parvenir à une trêve à Gaza associée à la libération des otages semblent dans une impasse. Les délégations des pays médiateurs (Egypte, Qatar, Etats-Unis) ont quitté le Caire jeudi sans accord à l’issue des négociations. Au total, plus de 250 personnes ont été enlevées le 7 octobre et 128 restent captives à Gaza, dont 36 seraient mortes, selon l’armée.

Samedi soir, des centaines de manifestants ont scandé des slogans contre Benjamin Netanyahu devant sa résidence officielle à Jérusalem, l’accusant ainsi que son cabinet d’avoir abandonné les otages de Gaza. Une manifestation contre le gouvernement, rassemblant des dizaines de milliers de personnes, a également eu lieu à Tel-Aviv où des échauffourées ont éclaté entre la police et les manifestants.

 
For Latest Updates Follow us on Google News
 

PREV le dirham s’apprécie face au dollar et se déprécie face à l’euro
NEXT [CINÉMA] Que notre joie demeure, les destins du père Hamel et du terroriste