la journée de ce samedi 11 mai à Anet en images

Organisé par l’Agglo du Pays de Dreux et l’Atelier à Spectacle, en partenariat avec Écho républicainle deuxième Festival Champs Libres enthousiasme le public.

Ils sifflent, gazouillent, et soudain les geais, les fauvettes, les pics leur répondent en écho. Ce samedi 11 mai, au cœur de la commune d’Anet, les Chanteurs d’Oiseaux ne font qu’un avec la nature foisonnante dans un vaste jardin privatif.

Ils parlent aux oiseaux et ils leur répondent !

Les spectateurs suivent ce lent cortège, pas à pas, sans un mot. «C’est incroyable…», murmure une dame.

Des spectateurs sous le charme.
Ces Bird Singers, connus dans le monde entier, font partie des compagnies invitées par l’Agglo du Pays de Dreux et l’Atelier à Spectacle.

L’organisation est soignée : pas un seul faux pas, des spectacles qui se succèdent exactement dans les temps.

prime A Boullay-les-deux-Eglises et Châteauneuf-en-Thymerais, revivez en photos et vidéos la journée et la soirée du Festival Champs Libres, vendredi 10 mai.

Et toujours le même engouement du public, constaté dès l’ouverture du Festival Champs Libres, jeudi à Nonancourt et Saint-Lubin-des-Joncherets, vendredi à Boullay-les-deux-Eglises et Châteauneuf-en-Thymerais, hier à Anet. et, aujourd’hui, pour la clôture, à Écluzelles et Mézières-en-Drouais.

Dans les rues de la petite ville d’Anet, les places de stationnement se font encore plus rares à mesure que la soirée approche : des gens viennent parfois des départements voisins pour assister aux spectacles.

Écrivez un mot d’amour

Sur la friche d’Anet, à 15 heures, les facteurs amoureux montés sur de vieilles biclounes jouent aux entremetteurs.

Recevez notre newsletter loisirs par email et trouvez des idées de sorties et d’activités dans votre région.

Nous avons pu écrire un doux mot à notre proche sur la friche d’Anet hier. Beau papier, cachet et cachet… Même notre correspondant Richard Buhan a écrit sa petite lettre.

C’est ensuite aux Facteurs d’Amour d’envoyer la missive à son heureux destinataire, soit par la poste, soit directement à travers la ville. Mais sans doute un peu modeste, le public a préféré la première option à la seconde.

Presque nue !

Un peu plus tard, un succulent spectacle cycliste avec des acrobaties aériennes cocasses a été offert par le duo espagnol Alta Gama. Un beau moment d’acceptation de soi en jouant sur le fait d’être en peignoir, puis légèrement vêtu, devant les autres.

C’est chaud

Le public a répondu présent, grâce à une météo au rendez-vous, pour la deuxième édition du festival Champs Libres qui gagne incontestablement en notoriété.


Il faisait même un peu trop chaud pour certains spectateurs qui ont transformé leur programme en chapeau. Heureusement, les organisateurs avaient prévu une buvette sur la friche centrale d’Anet frappée par le soleil.

À 19 heures, place à un numéro de cirque à ski hilarant. A cause du changement climatique, les membres de la société Kadavresky se retrouvent bloqués avec leur paire de skis. Tout un défi pour les acrobates.

ab47f69207.jpg
Le soir, la chaleur de la musique envahira les lieux avec un concert-bal inspiré de la Nouvelle-Orléans, avant le défilé de poupées géantes, sur fond de musique lyrique, jusqu’au Château Anet.

Encore ce dimanche

Dimanche 12 mai, sept entreprises sèmeront leurs graines de bonheur. Dès 10h30, les festivités débuteront dans les jardins de la Maison des Espaces Naturels, rue Etienne-Malassis, à Écluzelles : un théâtre musical sur le thème du changement climatique, suivi, à midi, du spectaculaire cirque capillotracté.

prime Dans les coulisses du festival Champs Libres : Qui sont ces acrobates capillotractés qui tiennent à la force de leurs cheveux ?

Les Facteurs d’Amour seront de retour de midi à 18h, sur l’eau. De 14h30 à 17h30, quatre compagnies seront présentes au Centre Nautique Drouais, à Mézières-en-Drouais.

Pascal Boursier, avec Richard Buhan

 
For Latest Updates Follow us on Google News
 

PREV Rieder de BlackRock affirme qu’une réduction, et non une augmentation, maîtriserait l’inflation américaine
NEXT « Je joue pour quelque chose de plus grand que moi », déclare Adam Coleman