on pourrait encore les voir ce week-end

on pourrait encore les voir ce week-end
on pourrait encore les voir ce week-end

Peut-être que vous les avez vus hier soir. Si vous les avez manqués, ils pourraient encore être vus ce week-end. De magnifiques aurores boréales ont illuminé le ciel ardennais dans la nuit du 10 au 11 mai 2024. Un spectacle saisissant.

Ce phénomène est lié à l’activité solaireexplique Giles Robert, responsable de l’Observatoire Centre Ardenne. Le soleil a un cycle de 22 ans. Ce qui compte, c’est le demi-cycle de 11 ans. Nous sommes au sommet du cycle (il y a 11 ans en moyenne entre les deux sommets) ce qui fait qu’il y a beaucoup plus d’éruptions solaires, ce qui amplifie le vent solaire. »

Le responsable de l’Observatoire Centre Ardenne nous explique ce phénomène. “Ce vent solaire est en réalité un flux de particules. Lorsqu’il arrivera vers la Terre, il sera canalisé par la magnétosphère qui a la forme d’un beignet, d’une bouéepopularise Giles Robert. Cette magnétosphère est moins présente aux pôles. Les électrons glissent comme une diapositive dans le trou de ce beignet. Ces particules vont ioniser la haute atmosphère et la rendre incandescente avec des composants principalement rouges et verts. C’est la raison pour laquelle ce phénomène est particulièrement visible aux pôles. Lorsque l’intensité est plus forte, le phénomène peut diminuer et même descendre une fois par siècle jusqu’à l’équateur. Pour les voir, vous n’avez besoin ni de nuages, ni de pollution lumineuse, ni de lune. Ici, nous sommes dans de bonnes conditions. »

Photo prise à Libramont ©DR

On pourrait encore voir les aurores boréales ce week-end

L’observation des aurores boréales dans nos régions reste rare, mais n’est pas si exceptionnelle que ça. “Je les avais déjà vus en 1989, puis 11 ans plus tard, en 2000, confie Gilles Robert. La nuit du 6 au 7 avril 2000, elles furent encore plus intenses que cette nuit-là. Lorsque nous sommes au maximum, nous pouvons les observer deux à trois fois par an. C’est assez aléatoire, ce n’est pas comme une éclipse qui se calcule. »

Il est possible que nous puissions à nouveau observer les aurores boréales ce soir. Et à d’autres moments de l’année. “Il y a actuellement un fort trou coronal se dirigeant vers la Terre. Le phénomène peut se reproduire les nuits suivantes sans garantie, commente le responsable de l’Observatoire Centre Ardenne. Nous sommes dans un cycle solaire très actif. Depuis deux à trois ans, le phénomène peut se reproduire, mais cela ne veut pas dire qu’on le reverra en Belgique. »

A noter que sur les photos, les couleurs paraissent toujours plus intenses qu’à l’œil nu. Nos yeux ne sont pas habitués à percevoir de tels degrés de luminosité.

À l’Observatoire du Centre Ardenne de Grapfontaine (Neufchâteau), ce week-end accueille des rencontres astronomiques. “C’est la 10ème édition, on est gâtés. On se souviendra de cette 10ème édition ! », sourit Gilles Robert.

Ce samedi soir à 20h, la professeure de l’ULB Sophie Van Eck donnera une conférence à l’observatoire sur le thème « Musiques de l’Univers ». Une conférence ouverte à tous, mais destinée à un public quelque peu initié.

 
For Latest Updates Follow us on Google News
 

PREV les jurés se retireront pour délibérer
NEXT Une nouvelle arnaque sévit aux abonnés Amazon Prime, voici ce que nous savons