Pourquoi la France est-elle meilleure en version junior qu’en version adulte ? – .

Pourquoi la France est-elle meilleure en version junior qu’en version adulte ? – .
Pourquoi la France est-elle meilleure en version junior qu’en version adulte ? – .

Une série de petits champions. Alors que Slimane défendra les couleurs tricolores lors de la grande finale de l’Eurovision à Malmö en Suède, ce samedi 11 mai, le parcours de la France est une réussite sans fausse note dans l’édition junior de cette compétition. Depuis son grand retour à la compétition en 2018, la France n’a jamais quitté le Top 5 et enchaîne même les victoires. Le 26 novembre 2023, Zoé Clauzure a fait briller la France lors du concours musical européen réservé aux plus jeunes talents. Avec son titre accrocheur Heart, et un total de 228 points, la jeune fille de 13 ans a remporté la 21e édition de l’Eurovision Junior. « Nous avons travaillé dur pendant des mois et cela a payé. Aujourd’hui, nous avons la victoire et nous sommes tellement heureux. Nous avons eu beaucoup de plaisir à faire tout ce que nous avons fait jusqu’à aujourd’hui.a-t-elle confié au micro de BFMTV, le lendemain de cette consécration.

Avec cette nouvelle victoire, la France détient le record de victoires. En 2022, Lissandro a décroché la première place du podium avec son titre Oh maman!une chanson co-écrite avec Barbara Pravi, qui a terminé à la deuxième place de l’Eurovision classique en 2021 avec le titre Donc. Le jeune homme succède ainsi à Valentina, première grande gagnante du concours en 2020. Et quand ils ne remportent pas le prestigieux prix, ces jeunes artistes n’ont pas à rougir de leur participation. Si Enzo Hilaire a remporté la médaille de bronze en 2021, Carla Lazzari a terminé à la 5e place de la compétition en 2019. Pourquoi cette version jeunesse multiplie-t-elle les succès, alors que le pays peine à briller dans la compétition originelle ?

>> PHOTOS – Céline Dion, Patrick Fiori, Hugues Aufray… défilé de stars à l’Eurovision

Eurovision Junior : une recette qui marche

Si la France obtient toujours de bons scores à l’Eurovision Junior, le système de vote est certainement un des premiers éléments de réponse. Comme dans la version adulte, l’attribution des points est répartie à parts égales entre le public et les jurés professionnels internationaux. Cependant, contrairement au concours original, les téléspectateurs sont autorisés à voter pour leur propre pays. « Ce système de vote tend à favoriser les pays à forte population. Même s’il ne va pas y avoir d’engouement exceptionnel en France, et que l’audience du dimanche après-midi sur France 2 n’est pas exceptionnelle, cela donne quand même un réservoir de voix peut-être plus important.explique Frédéric Bultez, directeur de la programmation de Radio EFR12, une webradio dédiée aux artistes de l’Eurovision. En effet, la France et ses 68 millions d’habitants disposent d’un avantage démographique sur certains de ses rivaux comme l’Estonie (1,4 million). A cela s’ajoute également le nombre de participants. Comme le souligne Benoît Blaszczyk, secrétaire d’Eurofans, la concurrence est beaucoup moins rude lors de cette version jeunesse. « Si l’on revient à l’année où Valentina a gagné, il n’y avait que 10 participants. Lors de l’édition 2023, ils étaient 16. Alors qu’à l’Eurovision adulte, il y a une chance sur 26 de gagner”précise-t-il.

Outre le soutien patriotique et la concurrence allégée, la chanson joue un rôle déterminant. Que ce soit le plus enivrant Bim Bam toi de Carla ou même j’imagine de Valentina, la pop est reine à l’Eurovision junior contrairement à la version adulte. “Nous n’envoyons pas le même type de chanson. Ce sont souvent des chansons très agréables et pop. Il y a toujours quelque chose d’assez pétillant et acidulé”, constate Benoît Blaszczyk. Un choix qui permet souvent à la France de se démarquer des autres pays. « Nous avons trouvé une bonne équipe qui a su trouver la bonne chanson qui plaira à un large public destiné aux enfants », ajoute Frédéric Bultez. Et pour continuer : « On reste dans une compétition junior. Je n’attends pas de voir un artiste de sept ans chanter une chanson pour adultes. Quand on a une Valentina toute mignonne qui arrive sur scène avec un décor magique et une musique entraînante, ça marche ! D’ailleurs, dès leur plus jeune âge, ces artistes sont déjà des habitués de la scène. Qu’il s’agisse de Carla, Lissandro ou encore Zoé, ils ont déjà montré toute l’étendue de leur talent lors de leur participation à The Voice Kids. Un choix qui n’est pas anodin pour Frédéric Bultez. “Ils sont habitués aux émissions de télévision et sont déjà très à l’aise. Ce n’est pas une caméra qui leur fait peur. Ils sont très matures et professionnels pour leur âge. De plus, ils ont déjà une communauté qui les soutient grâce à The Voice Kids »détaille le directeur de la programmation de Radio EFR12ajoutant que la délégation française a pu trouver « la combinaison pour séduire le public et gagner l’Eurovision Junior ». Après avoir fait leurs preuves en version junior, ces jeunes lauréats pourraient-ils tenter le doublé dans quelques années à l’Eurovision ? “Ils en rêvent tous”assure Benoît Blaszczyk.

© Tiziano Da Silva – Pierre Pérusseau / BestimageValentina a remporté l’Eurovision Junior avec son titre J’imagine le 29 novembre 2020.

Slimane : le candidat idéal pour inverser la tendance ?

Si ces anciens candidats de La voix des enfants triomphé à l’Eurovision Junior, un ancien visage emblématique de La voix porte aujourd’hui les espoirs de tout un pays. Quarante-sept ans après la victoire de Marie Myriam, Slimane tentera de remporter la compétition lors de la finale à Malmö, ce samedi 11 mai. Une sélection saluée par Frédéric Bultez. “C’est un très bon choix. On trouve quelqu’un qui a les épaules pour ce type d’événement”, il explique. Un avis partagé par Benoît Blaszczyk, qui considère le papa d’Esmeralda comme « un excellent choix ». Selon ces experts de l’Eurovision, l’ami de Vitaa pourrait très bien réussir grâce à son titre Mon amour. « La chanson sort et va se démarquer. Cela attirera forcément, en bien ou en mal, l’attention du spectateur car il n’y a pas beaucoup de balades cette année”, explique Frédéric Bultez. Et pour continuer : « En prenant une chanson comme celle-là, il y a une part de risque. Mais à mon avis, il faut le faire car c’est un très bon choix. S’il parvient à surprendre, à créer de l’émotion et à attirer l’attention, je ne vois pas pourquoi il n’y aurait pas le même phénomène que Barbara Pravi

Même son de cloche pour Benoît Blaszczyk. “Sur ce type de registre, Slimane est annoncé comme favori. Sur un malentendu, on risque à terme de gagner en se démarquant de toutes les chansons qui vont se succéder. Bien qu’il figure parmi les favoris, Slimane affrontera des adversaires tout aussi talentueux. « La Croatie vient avec un titre qui bouge beaucoup. Elle se souvient de celui qui avait terminé deuxième l’an dernier. La Suisse envoie le chanteur Nemo avec le titre The Code. On y retrouve des sons similaires à ceux de Queen’s Bohemian Rhapsody. En plus, il a une superbe voix. Il est capable d’envolées lyriques. Et l’Italie, mine de rien, arrive avec une chanson qui lui permet d’être aussi dans les favoris”, énumère le membre Eurofans. En tout cas, Benoît Blaszczyk et Frédéric Bultez croient aux chances de Slimane. Tous deux sont unanimes : Slimane peut figurer dans le Top 5.

Crédits photos : Enzo Trupiano via Bestimage – Bruno Bebert / Bestimage – Tiziano Da Silva – Pierre Perusseau / Bestimage – Montage Gala.fr

 
For Latest Updates Follow us on Google News
 

PREV un défi pour les autorités
NEXT Le capitalisme américain, le culte de la richesse (1/3) – Le paradis des millionnaires (1870-1920) – Voir le documentaire complet – .