Meurtres dans le sanctuaire – Opinion + – Onirik – .

Editeur : 18/10

roman de CL Grace

Kathryn Swinbrooke : tome 1

Présentation de l’éditeur

Sous le pseudonyme de CL Grace, Paul C. Doherty nous invite à découvrir un nouveau personnage qui, après Maître Hugh Corbett, nous révèle les désordres du Moyen Âge anglais. À la fin du XVe siècle, la Guerre des Deux-Roses déchire le pays, époque de tueries que le poète Chaucer, avant lui, illustrait ainsi : « Un voleur mystérieusement appelé la Mort s’avançait dignement aux côtés de celui qui, ici-bas, tue les humains. ”

C’est dans ce décor chaotique et périlleux qu’officie Kathryn Swinbrooke, seule depuis la disparition de son mari et la mort de son père. Lorsque de terribles meurtres par empoisonnement sont commis à Canterbury, Kathryn, en sa qualité d’apothicaire médicale, mènera sa première enquête. Elle trouvera une aide précieuse auprès de Colum Murtagh, l’Irlandais mandaté par le roi Édouard.

L’avis de Valérie

On doit les meilleurs thrillers historiques aux Editions 10/18, et c’est donc avec plaisir que l’on se précipite dans cette ancienne série de CL Grace (pseudonyme de Paul C. Doherty). L’action se situe à Cantorbéry, une très belle ville qui abrite surtout le tombeau de Thomas Becket, considéré comme un martyr de l’Église.

De nombreux riches marchands font le pèlerinage au tombeau du prélat, afin d’obtenir des indulgences et des miracles, mais une personne tue régulièrement l’un d’entre eux, en l’empoisonnant. De plus, avant chaque meurtre, un parchemin est affiché sur la porte d’une église, annonçant la profession de la future victime.

Convaincus que le meurtrier ne pouvait être qu’un médecin, les dignitaires de la ville chargent Kathryn Swinbrooke, également médecin, d’assister l’envoyé du roi, l’Irlandais Colum Murtagh. Veuve depuis peu et ayant perdu son père, son seul parent restant, elle est fermement soutenue par son employée Thomasina.

Plonger dans le passé est immersif et passionnant. D’autant que la ville est chargée d’histoire et reste encore aujourd’hui le centre du pouvoir religieux britannique. L’intrigue est suffisamment forte pour nous tenir scotchés aux pages jusqu’à la fin, et les relations entre les principaux acteurs promettent de l’action. Les personnages sont bien définis, et le contexte est celui de la victoire de la famille York sur les Lancaster (Guerre des Deux-Roses), avec tout ce que cette victoire implique pour les fidèles comme pour ceux qui sont désormais qualifiés de traîtres.

Il s’agit clairement d’un très bon premier roman pour une série qu’on aura hâte de suivre, malgré la difficulté de trouver les tomes actuellement.


Paul C.Doherty

Fiche technique

Format : pochette
Pages : ‎281
Éditeur ‏: ‎ 18/10
Collection : Grands Détectives
Pages : 21 janvier 1999
Prix ​​: en rupture de stock (mais on peut le trouver d’occasion un peu partout)

 
For Latest Updates Follow us on Google News
 

PREV L’inflation sous-jacente « inquiétante » atténue les espoirs de réduction des taux de la BoE
NEXT Emmanuel Macron doit arriver sur l’archipel ce mercredi soir