une semaine sous haute tension après le témoignage de Stormy Daniels

une semaine sous haute tension après le témoignage de Stormy Daniels
une semaine sous haute tension après le témoignage de Stormy Daniels

La troisième semaine du procès de Donald Trump s’est terminée devant le tribunal pénal de Manhattan, à New York. Ces derniers jours ont été marqués par le témoignage de l’ancienne actrice porno Stormy Daniels. A la barre, elle s’est fait remarquer par son récit brut et détaillé de sa nuit avec l’ancien président des Etats-Unis. Pugnace lors du contre-interrogatoire, elle s’est défendue avec force contre la défense qui cherchait à la discréditer. Donald Trump a toujours nié avoir eu une relation avec l’actrice porno.

Ce vendredi, d’autres témoins dans l’affaire sont passés à la barre. Le juge Juan Merchan a pu entendre l’un des assistants directs de Donald Trump à la Maison Blanche ainsi que deux spécialistes des compagnies de téléphone. Deux parajuristes lisent les échanges de messages entre les protagonistes. Ces messages portaient notamment sur les négociations financières menées pour l’exclusivité du récit de Stormy Daniels.

Un témoignage très attendu

La semaine prochaine sera une nouvelle fois marquée par cette histoire qui taraude Donald Trump depuis des mois. En effet, le tribunal entendra Michael Cohen, l’ancien avocat devenu ennemi juré de l’ancien président américain. L’avocat est au cœur de l’affaire, car c’est lui qui a effectué les versements cachés de 130 000 $ à Stormy Daniels à l’origine de cette procédure pénale.

Son audition est particulièrement attendue par les commentateurs, car Michael Cohen affirme avoir agi à la demande du candidat républicain pour assurer le silence de l’actrice du X dans les derniers jours de la campagne pour l’élection présidentielle de 2016. s’est depuis retourné contre son ancien client. L’enjeu est de savoir ce que savait l’ancien président des négociations menées pour acheter le silence de Stormy Daniels. Avant l’ajournement de l’audience, Joshua Steinglass, l’un des procureurs, a indiqué que l’accusation appellerait à la barre lundi deux témoins, sans donner leurs noms.

Poursuites pour falsifications comptables

Cette semaine a été compliquée pour Donald Trump. Le juge Juan Merchan n’a pas du tout apprécié l’attitude de l’accusé. Ce dernier n’a cessé d’insulter verbalement les témoins et les jurés. Après avoir imposé plusieurs amendes de 1 000 $, le juge l’a menacé de prison s’il continuait à enfreindre ses instructions. Cela n’a pas empêché le candidat à l’élection présidentielle de 2024 de dénoncer un procès « horrible » destiné à l’empêcher de faire campagne.

Donald Trump est poursuivi pour 34 délits de falsification comptable et pour dissimulation du remboursement de 130 000 dollars à Michael Cohen dans les comptes de la Trump Organization. Il risque une condamnation et potentiellement une peine de prison. Alors que les élections se déroulent le 5 novembre, quelles seraient les conséquences pour l’électorat ? Par ailleurs, le procès fédéral de Donald Trump à Washington pour tentative illégale d’annulation des résultats des élections de 2020 pourrait commencer avant novembre. Il faudrait cependant que la Cour suprême rejette rapidement l’immunité que revendique Donald Trump en tant qu’ancien président.

S’il était réélu et investi en janvier 2025, Donald Trump pourrait ordonner l’abandon des poursuites fédérales à son encontre à Washington et en Floride, où il est poursuivi pour rétention de documents classifiés après son départ de la Maison Blanche.

 
For Latest Updates Follow us on Google News
 

PREV 38 patients alités évacués suite à un incendie dans une clinique du Var
NEXT qui est Kodi, le chien qui a remporté le Palm Dog 2024 ? – .