« Panama Papers » : mort de Ramon Fonseca, l’un des deux avocats au cœur du scandale

« Panama Papers » : mort de Ramon Fonseca, l’un des deux avocats au cœur du scandale
« Panama Papers » : mort de Ramon Fonseca, l’un des deux avocats au cœur du scandale

L’armée israélienne lance une opération d’évacuation à Rafah, au sud de la bande de Gaza, en préparation d’une offensive majeure contre le Hamas.

Israël a lancé une opération d’évacuation à grande échelle dans la ville de Rafah, située au sud de la bande de Gaza, en prévision d’une offensive majeure contre le Hamas. L’évacuation concerne environ 100 000 personnes résidant dans l’est de Rafah, selon les déclarations d’un porte-parole de l’armée israélienne.

Cette offensive, annoncée il y a plusieurs semaines par le Premier ministre israélien Benjamin Netanyahu, vise à déloger le Hamas de son dernier bastion majeur dans le territoire palestinien. Rafah abrite environ 1,2 million de Palestiniens, selon les estimations de l’ONU, soit près de la moitié de la population de la bande de Gaza.

L’opération d’évacuation, qualifiée de « d’ampleur limitée » par l’armée israélienne, vise à éloigner temporairement les civils de la zone de conflit. Des messages vocaux, des SMS et des dépliants ont été envoyés aux habitants de Rafah, les exhortant à se déplacer vers des zones humanitaires élargies, comme al-Mawasi, où des installations et des fournitures médicales ont été installées.

Malgré les efforts de médiation en cours pour parvenir à un cessez-le-feu entre Israël et le Hamas, les pourparlers au Caire ont jusqu’à présent échoué en raison de l’intransigeance des deux parties. Le Hamas insiste sur un cessez-le-feu définitif, tandis qu’Israël promet de détruire le mouvement islamiste, responsable d’une attaque sur son territoire en octobre dernier.

La tension dans la région s’est accrue après que l’armée israélienne a bombardé Rafah pendant la nuit, tuant 16 personnes de deux familles. Ces attentats font suite à une série de violences entre les deux camps, notamment des tirs de roquettes du Hamas et des ripostes de l’armée israélienne.

Dans ce climat de tensions, les efforts diplomatiques se poursuivent pour tenter de rétablir le dialogue entre les deux parties. La communauté internationale, craignant une escalade du conflit et des pertes civiles, appelle à la retenue et à la reprise des négociations pour parvenir à une solution pacifique.

 
For Latest Updates Follow us on Google News
 

PREV Les foreurs américains réduisent le nombre de plates-formes pétrolières et gazières pour la quatrième fois en cinq semaines – Baker Hughes – 24/05/2024 à 20h00
NEXT L’Égypte s’engage à laisser entrer l’aide humanitaire à Gaza, annonce Joe Biden