en 1980, il a remporté l’or en tennis de table aux Jeux Paralympiques

en 1980, il a remporté l’or en tennis de table aux Jeux Paralympiques
en 1980, il a remporté l’or en tennis de table aux Jeux Paralympiques

Les prochains Jeux Olympiques suscitent beaucoup d’enthousiasme et d’espoir parmi les participants et les spectateurs. Ils rappellent aussi beaucoup de souvenirs et de nostalgie à ceux qui ont eu la chance de participer et surtout de remporter des médailles.

Pierre Cathelineau est de ceux-là et il se souvient avec émotion des Jeux Paralympiques de 1980 à Arnhem, en Hollande. Il a remporté la médaille d’or par équipe et la médaille d’argent individuelle en tennis de table. Quel souvenir aussi, son retour et l’accueil triomphal de Niort puis la réception à l’Élysée par le Président de la République !

Athlète de haut niveau à 51 ans après avoir perdu une jambe

Cette médaille fut, à 51 ans, le couronnement d’un long chemin d’obstination et de courage, après un accident de scooter qui a entraîné l’amputation de sa jambe, alors qu’il avait 35 ans. Né en 1929, il entre à l’âge de 13 ans comme apprenti dans l’entreprise de peinture Rouvereau, où il finit comme associé.

Bien qu’alors travaillant 60 heures par semaine, il fonde une famille et pratique la gymnastique, ce qui l’amène à participer au « Cirque sans chapiteau » créé en 1949 par Pierre Martin avec des gymnastes passionnés. Très sportif, il pratique également le tennis de table et apprécie la convivialité des rencontres entre joueurs.

Deux ans de convalescence

Malheureusement, en 1956, les conséquences de son accident l’immobilisent pendant plus de deux ans, entre le temps passé à l’hôpital de Bordeaux et celui de rééducation après la pose d’une prothèse. Très vite, il reprend le travail et est même nommé meilleur ouvrier de France en 1964, avant de se voir décerner une médaille d’argent du ministère du Travail en 1979 puis une médaille de vermeil en 1985.

Parallèlement, il reprend la gymnastique mais, après avoir frôlé une blessure à la jambe saine, il décide de se consacrer au tennis de table. Il accumule alors les récompenses et, avec son partenaire Chassagne, il est sélectionné pour les Jeux lors des championnats nationaux de Tours.

Il se préparera alors activement mais sans coach ni entraîneur alors qu’il fait partie des compétiteurs les plus âgés. Les Jeux devaient avoir lieu à Moscou mais, après le refus des Soviétiques, c’est finalement à Arnhem en Hollande que se déroulèrent les épreuves.

Jusqu’à 88 ans

Après sa victoire, Pierre Cathelineau s’engage comme bénévole au sein du Ping handi, devenant directeur technique adjoint de la Fédération Française Handisport jusqu’en 2008, tout en étant un actif vice-président de l’Art et du sport.

Il a continué à jouer au tennis de table jusqu’à l’âge de 88 ans. Aujourd’hui, il vit seul, de manière indépendante, dans la maison qu’il a lui-même construite à Magné, alors qu’il était déjà handicapé.

 
For Latest Updates Follow us on Google News
 

PREV Les émissions de gaz à effet de serre en baisse de 5,8% en France en 2023, annonce Attal
NEXT Plus de fourmis que de cigales, quel est le rapport des Français à l’épargne ? – .