La « Deudeuche » tient son festival à Brazey-en-Plaine

La « Deudeuche » tient son festival à Brazey-en-Plaine
Descriptive text here

Il porte 1000 jolis noms : Deuch, Deudeuche, Deux pattes, Petit canard et bien d’autres.

En 76 ans, la Citroën 2CV est devenue l’image de marque de la France.

Pour preuve, la commune de Brazey-en-Plaine (Côte-d’Or) organise ce week-end le 29ème rassemblement des passionnés de 2CV.

Suivez la couverture complète

Le 13 heures

Reconnaissez-vous ces formes, ces couleurs, ce look ? Entendez-vous ce bruit de moteur ? Celui qui fait tourner les têtes. Jean-Louis Mastrorillo, amoureux de la 2CV, ne manque jamais une occasion de défiler avec son modèle Gris Cormoran de 1985. « C’est une vraie petite voiture. C’est mécanique, tu entends le moteur rugir, tu passes les vitesses, ce n’est pas automatique. Il y a toujours un oncle, une tante, un grand-père qui avait cette voiture pour moi, c’est une légende.s’exclame-t-il au volant de sa voiture. « La 2CV, c’est ludique, elle fait sourire les gens quand on passe devant »glisse un autre passionné.

Plus qu’une voiture, un art de vivre

De nos jours, sur les routes de Côte-d’Or, vous les croiserez certainement en rétro. Des centaines de 2CV se rassemblent dans ce camping de Brazey-en-Plaine. Ils viennent de tout le pays. Il y a 140 clubs présents, comme celui de Carine, du Pas-de-Calais. Elle vient de s’installer avec ses amis et leurs huit 2CV pour quatre nuits. « On a des amis de différentes régions et on se retrouve ici, à la Nationale, donc on se voit une fois par an »elle sourit dans la vidéo de 13h de TF1 en tête de cet article.

  • Lire aussi

    VOYAGE – La France en 2CV électrique : les gorges du Verdon, idéales pour « recharger les batteries »

Et nous admirons le paysage, comme le décrit ce participant : “On voit des 2CV de toutes sortes, des grandes, des petites, des allongées, des rouges, des vertes, des roses, des Barbie.” Au-delà de l’esthétique de la 2CV, les visiteurs viennent aussi retenir l’art de vivre attaché à cette voiture. « C’est la convivialité, les gens sont super sympas et partagent la même passion de ces générations », explique un festivalier. Fabriquée des années 40 aux années 90, la 2CV a résisté à l’épreuve du temps. Elle séduit encore aujourd’hui Stéphane Segaud, 29 ans, qui a modifié son modèle avec une touche de tuning. Le rassemblement, qui rassemble 2.500 2CV, aura lieu jusqu’à dimanche.


La rédaction de TF1 | Reportage Nadia Hadj Bouziane, Grégory Martin

 
For Latest Updates Follow us on Google News
 

PREV un hélicoptère présidentiel impliqué dans un « accident », le sort d’Ebrahim Raïssi incertain – Libération
NEXT Dakar 2025. Départ de Bisha, itinéraires moto et voiture séparés… Ce que l’on sait de la course