Pourquoi est-il plus intéressant d’acheter ces légumes que de les cultiver soi-même au potager ? – .

Quand on vante les avantages d’un potager, le côté économique est souvent mis en avant, tout comme le côté écologique et les légumes sans pesticides. 19% des ménages français possèdent un potager selon l’Inserm. Des chiffres qui datent de 2017, et qui ont dû probablement augmenter, l’inflation ayant été là ! Bien sûr, cultiver ses propres légumes peut s’avérer rentable lorsqu’il s’agit de tomates, de carottes ou de radis, légumes d’été nécessitant peu d’entretien. Cependant, certains légumes, difficiles à cultiver, ou utilisés en faible quantité, ne sont pas rentables pour la culture au potager. Découvrez les fruits et légumes plus chers à cultiver qu’à acheter chez votre maraîcher. Je vais tout vous expliquer immédiatement.

Le chou-fleur et son cousin le brocoli

Ces deux légumes sont des choux, et ne sont pas consommés en grande quantité dans les foyers. En revanche, les cultiver au potager s’avère compliqué, et vos légumes ne ressembleront jamais à ceux du commerce. Besoin de chou-fleur et de brocoliune période de croissance très longueet sont des aimants pour les insectes nuisibles, risquant de détruire vos autres légumes.

Les choux-fleurs sont compliqués à cultiver au potager et attirent beaucoup d’insectes. Photo d’illustration non contractuelle. Crédit : Shutterstock

Asperges

J’adore les asperges, j’en mangerais à chaque repas si je pouvais, mais c’est impossible d’en faire pousser dans notre potager. Ces légumes sont assez chers chez le maraîcher, mais faire pousser des asperges prend du temps, de l’espace et une technique que tout le monde ne peut pas appliquer. Saviez-vous qu’il faut attendre une année entière avant de voir apparaître une pointe d’asperge ? Et qu’il faudra entretenir vos plants d’asperges pendant cinq ans avant de vous en donner un régime ?

Les salades en général !

Là encore, les salades sont plats très appréciés des escargots et autres limaces. Planter des salades, c’est leur offrir le gîte et le couvert. De plus, vous plantez généralement plusieurs salades en même temps, elles poussent donc de la même manière. De votre côté, à moins de manger de la salade à chaque repas, ou d’en donner à vos voisins, la dernière salade aura eu le temps de lever avant que vous la consommiez.

Une jeune pousse de laitue dans le jardin. Photo d’illustration non contractuelle. Crédit : Shutterstock

Les oignons

Encore une fois, nous n’utilisons pas d’oignons à tous les repas, et heureusement, car notre transit pourrait s’en plaindre ! Les oignons sont des légumes-racines, c’est donc le cas impossible de suivre leur croissance. Et le résultat une fois retiré ne sera pas forcément à la hauteur de vos attentes. Cela vaut aussi pour les échalotes, mais aussi l’ail qui ne pousse pas sous terre, mais qui coûte moins cher en achetant une gousse de temps en temps.

L’oignon n’est pas le légume le plus rentable du potager. Photo d’illustration non contractuelle. Crédit : Shutterstock

Melons ou pastèques

Ces deux fruits succulents et sucrés, stars de nos étés, sont difficiles à cultiver au potager sauf si vous avez un endroit très ensoleillé. De plus, ils mettent très longtemps à se développer et à devenir un fruit, qui ne sera presque jamais aussi sucré que ceux cultivés par les professionnels et vendus en grande surface. Utiliser de l’eau et de l’huile de coude pour espérer obtenir un melon légèrement sucré en vaut-il vraiment la peine ? Choisir un bon melon charentais me semble bien plus judicieux ! Ces conseils vous ont-ils été utiles ? Nous serions ravis de lire vos réflexions ou d’entendre parler de votre expérience à ce sujet. Et, si vous constatez une erreur dans cet article, n’hésitez pas à nous le faire savoir. Vous pouvez cliquer ici pour poster un commentaire.


Plus de 900 000 abonnés nous suivent sur les réseaux, pourquoi pas vous ?

Abonnez-vous à notre newsletter et suivez-nous Actualités de Google et sur WhatsApp pour ne rater aucune invention et innovation !

 
For Latest Updates Follow us on Google News
 

PREV Donald Trump renonce à témoigner à son procès, où se terminent les débats – 21/05/2024 à 17h02
NEXT Circulaire du ministre de l’Agriculture relative aux prix de transfert des semences pour la campagne agricole