Étudiants espagnols, allemands ou grecs, ils racontent leur expérience du programme Erasmus à Lille

Étudiants espagnols, allemands ou grecs, ils racontent leur expérience du programme Erasmus à Lille
Étudiants espagnols, allemands ou grecs, ils racontent leur expérience du programme Erasmus à Lille

Erasmus est un programme d’échange d’étudiants entre différents pays de l’Union européenne. A Lille, sur quelque 120 000 étudiants, environ 20 000 sont étrangers. Que leur permet cette année académique ou d’études dans la capitale des Flandres ? Quelques réponses le 9 mai, fête de l’Europe. Et à un mois des élections européennes.

La Journée de l’Europe est célébrée le 9 mai dans tous les États membres afin de rendre hommage à la date de fondation du 9 mai 1950. Erasmus est le programme de l’Union le plus connu, destiné à soutenir l’éducation, la formation, la jeunesse et le sport en Europe. Son budget est estimé à 26,2 milliards d’euros. Son financement a presque doublé par rapport au programme précédent (2014-2020).

A Lille, elle accueille chaque année scolaire des milliers d’élèves européens. Ana en fait partie. En tant qu’étudiante en relations internationales en Espagne, Erasmus était pour elle un rêve de longue date. Elle a choisi Lille, la ville la plus éloignée de l’Espagne, pour en quelque sorte couper les ponts avec son pays et s’immerger complètement dans une nouvelle vie et une nouvelle culture.

“Je voulais pratiquer mon français et j’ai aussi choisi la ville la plus éloignée d’Espagne”rigole Ana qui explique qu’elle voulait sortir d’elle “zone de confort”. « Loin de chez nous, nous discutons avec des gens que nous n’aurions jamais pu rencontrer. Cela ouvre un peu notre mentalité.

>>

Ana, une Espagnole originaire de Valence, termine ses études à Lille.

© France Télévisions

Partageant avec d’autres étudiants européens, elle a également rencontré ici son petit ami, un étudiant allemand. « Nous avons des différences culturelles ; mais quand on est tous ensemble, on se rend compte qu’on a les mêmes problèmes”estime Ana.




durée de la vidéo : 00h02mn05s

Reportage 2022 consacré à Mark Ross, étudiant Erasmus britannique, l’un ou le dernier britannique de la région, Brexit oblige.


©France Télévisions

Alexandros est grec. Il est venu étudier les lettres modernes à Lille et pour lui aussi, cet échange est un apprentissage de la tolérance. “On cultive notre esprit, on apprend de nouvelles choses, on rencontre de nouvelles personnes et c’est très important pour moi, comme ça, on fait disparaître le racisme.”

>
>

Alexandros, étudiant grec à Lille.

© France Télévisions

Découvrez Lille, son patrimoine, son architecture flamande. Ana a souhaité partager cette expérience avec ses parents, venus lui rendre visite. « C’est important pour votre carrière, pour votre travail. C’est une bonne occasion de rencontrer des gens… et de devenir adulte, de mûrir.explique sa mère.

A Lille, 722 étudiants européens ont été accueillis à l’Université de Lille depuis la rentrée. Et chaque année, plus de 1 000 jeunes de la région partent avec ce programme aux quatre coins de l’Europe.

Cela m’a permis d’acquérir un niveau bilingue […] et cela me permet de remettre constamment en question la question de la langue mais aussi de qui nous sommes et de notre place en Europe

Simon, de Lille de retour d’Erasmus en Italie

Simon a ainsi bénéficié d’une aide de près de 700 euros par mois pour étudier en Italie. De retour à Lille, il garde un souvenir intense de son expérience italienne, qu’il prolonge en continuant à rencontrer les étudiants Erasmus de Lille. «Je parlais italien mais pas anglais quand je suis arrivé là-bas. Cela m’a permis d’acquérir un niveau bilingue en anglais et cela me permet de constamment m’interroger sur la question de la langue mais aussi de qui nous sommes et de notre place en Europe. C’est intéressant.”

>Simon après son séjour Erasmus en Italie, de retour à Lille, partage son expérience avec d'autres Erasmus.
>

Simon après son séjour Erasmus en Italie, de retour à Lille, partage son expérience avec d’autres Erasmus.

© France Télévisions

Pour Ana, l’année se termine, elle retourne à Valence, les valises pleines de souvenirs, et déjà des projets de voyage avec ses nouveaux amis européens !

 
For Latest Updates Follow us on Google News
 

PREV Le procès secret de Trump sur l’argent est peut-être sordide, mais c’est probablement le seul auquel il sera confronté avant les élections
NEXT Votre GPS n’indique pas la même vitesse que le compteur de vitesse de votre voiture