Stormy Daniels revient au tribunal ce jeudi pour témoigner contre l’ancien président

Stormy Daniels revient au tribunal ce jeudi pour témoigner contre l’ancien président
Stormy Daniels revient au tribunal ce jeudi pour témoigner contre l’ancien président

La star du porno Stormy Daniels a témoigné ce jeudi 9 mai devant un tribunal de New York, dans le cadre du procès qui l’oppose à l’ancien président américain Donald Trump. Cette dernière est poursuivie pour dissimulation du versement de 130 000 dollars à l’actrice.

La star du porno Stormy Daniels, au centre du procès historique de Donald Trump, est revenue témoigner ce jeudi 9 mai devant le tribunal de New York, aux Etats-Unis, à la suite d’un face-à-face tendu avec l’ex-président américain et son des avocats, qui chercheront à la discréditer devant le jury.

Le candidat républicain à l’élection présidentielle de 2024 a dénoncé, dès son arrivée au tribunal, une affaire « Frankenstein » que « personne ne comprend », et a annoncé un nouveau recours « majeur » contre l’interdiction, selon lui, « inconstitutionnelle » qui est rendue pour attaquer des témoins ou des jurés.

L’actrice et réalisatrice a repris place au fauteuil des témoins, après avoir déjà été entendue pendant cinq heures mardi. Elle a livré un témoignage sans filtre sur sa rencontre et la relation sexuelle qu’elle affirme avoir eue en 2006 avec l’actuel candidat républicain à la présidentielle, en marge d’un tournoi de golf des célébrités dans le Nevada. Son audition se poursuit ce jeudi avec le contre-interrogatoire de la défense.

Premier ex-président à comparaître devant un tribunal pénal

L’une des avocates de Donald Trump, Susan Necheles, a commencé l’exercice mardi en cherchant à la pousser dans ses derniers retranchements, en présentant Stormy Daniels comme une femme corrompue, qui aurait tout intérêt à voir condamner l’ex-président, à qui elle doit environ 600 000 $ de frais juridiques après un procès perdu en diffamation contre lui. Donald Trump, déjà marié à l’époque avec son épouse Melania, nie toute relation sexuelle avec Stormy Daniels.

Premier ancien président des Etats-Unis à comparaître dans une procédure pénale, il est poursuivi pour dissimulation du versement de 130 000 dollars à l’actrice pour acheter son silence sur cet épisode en toute fin de campagne présidentielle de 2016.

Depuis le 15 avril, il doit s’asseoir presque tous les jours dans la salle d’audience de Manhattan et écouter en silence les débats, une obligation qui l’empêche de faire campagne à sa guise.

Un « rapport de force déséquilibré », selon Daniels

Répondant, nerveuse mais volubile, aux questions du procureur, Stormy Daniels, 27 ans à l’époque, n’a rien caché mardi sur sa rencontre en 2006 avec le magnat : le « pyjama en soie ou en satin » qu’il portait dans sa suite d’hôtel, pour des confidences sur sa femme – « nous ne dormons pas dans la même chambre » – au fait qu’il n’utilisait pas de préservatif.

Stormy Daniels a décrit sa réaction lorsqu’elle est sortie de la salle de bain pour trouver le milliardaire de 60 ans qui l’attendait déshabillé sur son lit. «J’ai senti le sang quitter mes mains», a-t-elle déclaré.

Si elle ne s’est pas sentie menacée, elle assure que l’intention de l’homme d’affaires “était assez claire” et que “le rapport de force était déséquilibré”.

Ce moment unique du procès était nécessaire aux yeux de l’accusation, car c’est pour se taire dix ans plus tard que l’actrice a reçu 130 000 $ de la part de l’ex-avocat de Donald Trump, Michael Cohen.

Et c’est à cause de la dissimulation du remboursement de l’avocat dans les comptes de sa holding, la Trump Organization, que Donald Trump est aujourd’hui jugé pour 34 délits de falsification comptable, ce qui pourrait lui valoir une condamnation et en théorie jusqu’à une peine de prison.

Des révélations « dommageables », pour la défense de Trump

Mais la défense a dénoncé un éclat indigne et « extrêmement dommageable » pour le candidat républicain, six mois avant son nouveau duel contre Joe Biden, le 5 novembre. Le juge Juan Merchan a reconnu que certains passages du témoignage auraient pu « rester silencieux ».

Signe de la tension qui régnait, il a également demandé aux avocats de Donald Trump de préserver leur client, qui “jurait à voix haute” lors du récit de Stormy Daniels, de réactions de nature à “intimider le témoin”.

Si les conséquences sur sa campagne d’une éventuelle condamnation sont difficiles à prévoir, un acquittement de Donald Trump représenterait pour lui une victoire.

D’autant que le procès de New York risque d’être le seul à être jugé avant le scrutin du 5 novembre, parmi les quatre affaires pénales dans lesquelles il est inculpé.

Les plus lus

 
For Latest Updates Follow us on Google News
 

PREV qu’est-ce que cette « poudre énergisante à sniffer » vendue dans certains bureaux de tabac ? – .
NEXT Voici les départements où les prix de l’immobilier ont le plus baissé cette année