Top 14 – « J’espère qu’on ne répétera pas la même erreur que contre Bordeaux-Bègles » explique Frédéric Charrier (Clermont)

Top 14 – « J’espère qu’on ne répétera pas la même erreur que contre Bordeaux-Bègles » explique Frédéric Charrier (Clermont)
Top 14 – « J’espère qu’on ne répétera pas la même erreur que contre Bordeaux-Bègles » explique Frédéric Charrier (Clermont)

Frédéric Charrier est revenu sur l’immense déception de ses joueurs après l’élimination de Clermont en demi-finale de Challenge Cup. L’entraîneur des trois-quarts auvergnats espère que les Jaunards livreront un tout autre match que lors de leur déplacement à Bordeaux, précédé également d’une folle rencontre en Challenge Cup…

Frédéric, comment as-tu digéré cette désillusion avec les Sharks ?

Quand on est si près d’une opportunité, c’est évidemment frustrant. Les joueurs ont bénéficié de trois jours de repos afin de pouvoir se régénérer physiquement et mentalement. Cette déception doit nous servir en tant que groupe. Certains joueurs disputaient leur première demi-finale donc ça leur sera utile, je pense aux plus jeunes comme Baptiste (Jauneau), Léon (Darricarrère) ou Yérim (Fall). C’est une expérience énorme.

Pour vous, où s’est joué le sort de la rencontre ?

Il y a deux moitiés. Le premier, nous sommes dominants physiquement et nous sommes au dessus de cette équipe mais ils collent au score à cause de notre indiscipline. Leur buteur passait également une bonne journée… Cette première période aurait dû nous permettre de prendre le large. Et en seconde période, nous avons eu plusieurs moments forts mais nous n’y sommes pas parvenus, ils étaient à deux points et nous aurions dû avoir plus d’écart… Nous avons manqué de précision.

Comment rebondir ?

On a retrouvé de la fraîcheur physique, on a fait des choses différentes cette semaine à l’entraînement. Le match des Sharks a été énorme en termes d’intensité, mais on sait que l’Usap sera là avec une équipe en pleine forme. Ils sont en course pour le top 6.

Comment allez-vous vous présenter à Perpignan ?

L’envie est de garder la dynamique qu’on a actuellement, on sort d’une belle performance face au Stade Français. Et même si nous n’avons pas réussi à nous qualifier pour la finale de la Challenge Cup, nous avons fait un bon match. Nous avons été très déçus du match à Bordeaux une semaine après notre bonne performance contre l’Ulster, donc j’espère que nous ne ferons plus la même erreur.

Top 14 – Les Clermontois avaient été malmenés en Gironde (41-7).
Icône Sports

Malgré cette défaite, l’ASM affiche une sérieuse montée en puissance en attaque avec plus de trente points marqués lors de trois des quatre derniers matches. Comment l’expliquez-vous ?

Confiance et travail. Ces progrès ne se sont pas produits du jour au lendemain. Nous essayons de nous améliorer chaque week-end. Évidemment, les matchs contre les Cheetahs et l’Ulster nous ont donné confiance en attaque. Nous voulons avancer vers ce rugby-là. La victoire contre Paris nous a aussi donné des garanties. Nous jouons avec plus de confiance. Quand on a des joueurs capables de faire la différence on compte sur eux mais leurs remplaçants sont aussi à la hauteur et élèvent leur niveau. je pense à Joris Jurand notamment.

Vous parvenez également à jouer sans George Moala et Alivereti Raka, en quoi est-ce satisfaisant ?

Nous essayons d’avoir un jeu qui repose sur une organisation structurée et qui ne repose pas uniquement sur les individus. Nous essayons de jouer avec nos qualités. On s’est plutôt bien adapté à la défense des Sharks, mais contre Perpignan, la stratégie sera différente. Ils aiment avoir la possession et tenir le ballon. Donc moins ils auront le ballon, moins ils seront dangereux. Si on joue le même match qu’à Bordeaux ça va être très long pour nous !

Top 14 – Léon Darricarrère est l’une des grandes satisfactions de la saison clermontoise.
Icône Sport – Romain Biard

Plus personnellement, qu’attendez-vous de plus de vos trois-quarts ?

Que les jeunes joueurs que nous avons intégrés cette année continuent de progresser et de se renforcer !

Êtes-vous surpris par l’évolution de Léon Darricarrère qui a enchaîné des performances de haut niveau pour sa première saison chez les professionnels ?

Il ne me surprend pas mais on ne s’attendait pas à ce qu’il joue autant. Il a la même trajectoire que Louis Bielle-Biarrey et Nicolas Depoortere. Ils sont préparés au haut niveau avec un très bon état d’esprit. Et quand il a eu des opportunités, Léon les a saisies. Je le vois progresser chaque semaine, il a une bonne marge en défense notamment. Il doit également améliorer son jeu hors ballon et sa capacité à bien performer debout.

Il vous reste quatre matchs. Quel est l’objectif de Clermont désormais ?

Le top 8 nous inspire. Quand on goûte aux phases finales de la Challenge Cup et qu’on voit les matchs de la Champions Cup, on a envie d’y participer. On veut finir le plus haut possible pour bien finir la saison. On a des regrets sur des matchs qui nous ont échappé, il y en a eu beaucoup…

 
For Latest Updates Follow us on Google News
 

PREV Voici le parcours détaillé de la flamme olympique en Côte-d’Or
NEXT Tour de vis, bonus-malus, seniors… Que contient la réforme de l’assurance chômage ? – .