Msunduzi MM, suspendu, demande une interdiction urgente pour récupérer son emploi

Msunduzi MM, suspendu, demande une interdiction urgente pour récupérer son emploi
Msunduzi MM, suspendu, demande une interdiction urgente pour récupérer son emploi

Le directeur suspendu de Msunduzi, Lulamile Mapholoba, se rend devant la Haute Cour pour demander une interdiction urgente afin de récupérer son emploi après que le maire lui a dit de rester chez lui jusqu’à l’issue de l’audience disciplinaire contre lui.

A LIRE AUSSI | “Je ne descendrai pas sans me battre”, déclare Mapholoba

Mapholoba était retourné au travail pour une courte période mardi et mercredi à la suite du récent jugement du tribunal du travail de Durban, qui a jugé illégale sa suspension en février.

Cependant, mardi, il a été informé de la décision du conseil de le suspendre à nouveau.

Mercredi, le maire Mzimkhulu Thebolla a souligné que Mapholoba resterait suspendu conformément à la récente résolution du conseil, qui a été informée par un rapport déposé par Thebolla sur la base des résultats d’un enquêteur indépendant.

L’enquêteur a constaté que Mapholoba aurait commis plusieurs transgressions qui ont compromis la municipalité.

A LIRE AUSSI | Le directeur municipal de Msunduzi a reçu une autre lettre de suspension

Lors de la conférence de presse de mercredi, Thebolla a déclaré que le jugement du tribunal du travail avait été pris en compte, mais que la décision de suspension était maintenue car les préoccupations concernant la suspension initiale avaient été « pleinement ratifiées » par le conseil lors de sa réunion du 2 mai.

« Il est important de noter que la confirmation et la ratification de la suspension par le conseil n’ont eu lieu qu’après que le conseil ait reçu l’ensemble complet de la correspondance et de la documentation relative à la suspension du directeur municipal, y compris les représentations écrites du directeur municipal, pour sa propre considération. »

Après avoir examiné ladite documentation, le conseil a, en substance, décidé que la suspension du directeur municipal était justifiée et, par conséquent, a confirmé et ratifié la décision de le suspendre. Cela signifie que la suspension du directeur municipal a été effectuée dans le plein respect du règlement disciplinaire.

Lorsqu’on lui a demandé s’il n’était pas préoccupant d’agir dans une affaire dont le jugement a été réservé par un juge, Thebolla a répondu :

“Nous laisserons le jugement réservé du Conseil du travail aux avocats et nous respecterons la confidentialité des relations employeur-employé.”

A LIRE AUSSI | Le directeur municipal de Msunduzi suspendu doit reprendre le travail

Mapholoba a déclaré qu’il contesterait la résolution du conseil et a ajouté qu’il n’avait pas reçu le rapport déposé au conseil pour sa lecture.

je ne reviendrai pas [to work] jusqu’à ce que la Haute Cour clarifie cette situation. J’ai demandé à mes avocats de déposer une interdiction urgente et le résultat déterminera ma prochaine démarche en ce qui concerne le retour au travail.Msu

Il est suspendu avec l’intégralité de son salaire.

 
For Latest Updates Follow us on Google News
 

PREV arrestation des auteurs présumés du meurtre d’une jeune femme
NEXT « J’ai vu le PSG que j’aurais aimé voir contre Dortmund » (L’Equipe)