à Bruges, les regrets mais aussi la fierté seront éternels

à Bruges, les regrets mais aussi la fierté seront éternels
à Bruges, les regrets mais aussi la fierté seront éternels

Après avoir longtemps mené, le Club a raté une occasion unique de disputer la finale de la Conference League en raison d’un penalty tardif accordé contre Mechele.


Article réservé aux abonnés


Image de l'auteur par défaut


Par Vincent Josephy

Publié le 05/08/2024 à 21h05
Temps de lecture : 3 minutes

DDieu que le sport de haut niveau peut être cruel ! Alors qu’il semblait avoir tout en main pour accéder à la finale de la Conference League et ainsi écrire en lettres d’or l’une des plus belles pages de son histoire récente ainsi que celle du football belge plus généralement, le Club a concédé tardivement, face à la Fiorentina et au terme d’un combat homérique, une division qui a finalement souri aux Italiens. En finale, le 29 mai à Athènes, la Viola défiera non pas le Brugesois mais le vainqueur du duel entre l’Atalanta et Marseille qui se jouera jeudi soir à Bergame.



Cet article est réservé aux abonnés

Accédez aux informations nationales et internationales vérifiées et décryptées
1€/semaine pendant 4 semaines (sans engagement)

Avec cette offre, profitez de :
  • Accès illimité à tous les articles éditoriaux, fichiers et rapports
  • Le journal en version numérique (PDF)
  • Confort de lecture avec publicité limitée
 
For Latest Updates Follow us on Google News
 

PREV Notre cerveau est notre pire ennemi
NEXT Elle raconte son agression à Rennes sur les réseaux sociaux : ce que l’on sait