le bilan s’élève à 100 morts

le bilan s’élève à 100 morts
Descriptive text here

Une centaine de personnes sont mortes, 372 ont été blessées et 128 sont portées disparues après des inondations sans précédent provoquées par des pluies torrentielles dans le sud du Brésil, selon le dernier bilan publié mercredi 8 par la Défense civile. Le précédent bilan faisait état de 95 morts et 131 disparus dans l’État du Rio Grande do Sul, frappé toute la semaine dernière par des intempéries exceptionnellement violentes.

Alors que plus de 160 000 personnes ont dû quitter leur domicile, les autorités ont appelé les habitants concernés à ne pas tenter de rentrer chez eux, leurs maisons étant fragilisées par la montée des eaux. Par ailleurs, « l’eau contaminée peut transmettre des maladies », a prévenu devant la presse Sabrina Ribas, porte-parole de la Défense civile. Plus de 400 localités, dont la capitale régionale Porto Alegre, ont été touchées par ces intempéries d’une violence exceptionnelle, que les experts associent au réchauffement climatique et au phénomène El Niño.

Porto Alegre paralysé

Parallèlement, de premières évaluations de l’ampleur des dégâts matériels sont en cours d’établissement. Près de 100 000 maisons ont été endommagées ou détruites et les dégâts économiques ont atteint 4,6 milliards de reais (environ 842 millions d’euros), selon la Confédération nationale des municipalités. La rivière Guaiba, qui traverse Porto Alegre et a connu une crue historique allant jusqu’à 5,30 mètres, est tombée mercredi à 5,14 mètres, mais la situation reste très complexe.

Dans le secteur du Gasomètre, site touristique de l’ouest de la ville, les eaux ont continué de monter et les secouristes ont eu du mal à traverser les rues inondées. « On ne peut passer qu’à pied ou en bateau. Il n’y a pas d’autre moyen», explique Luan Pas, 30 ans, depuis sa camionnette garée à quelques mètres de l’eau. « J’ai un atelier de l’autre côté et il est inondé », soupire-t-il. Opérations au port de Porto Alegre suspendues, aéroport toujours fermé pour une durée indéterminée : la ville, capitale moderne d’un riche État agricole, est paralysée.

Nouvelles pluies

Et l’Institut national de météorologie (Inmet) prévoit jusqu’à mercredi des intempéries représentant un “grand danger” dans le sud de l’Etat, avec des pluies intenses et du vent dans cette zone jusqu’ici plutôt préservée. De la pluie est également attendue dans la région de Porto Alegre de vendredi à dimanche, accompagnée d’une baisse des températures.

 
For Latest Updates Follow us on Google News
 

PREV la flamme olympique est arrivée en France, Marseille en fête
NEXT Baschi, Joya Marleen et gagnants EAZ