la foule se rassemble sur le Vieux-Port pour l’arrivée de Belem

la foule se rassemble sur le Vieux-Port pour l’arrivée de Belem
la foule se rassemble sur le Vieux-Port pour l’arrivée de Belem

L’arrivée de la flamme olympique à Marseille ne réjouit pas tout le monde. « Impact écologique négatif », « greenwashing » par des « multinationales tueuses du climat », « nettoyage social » : dans une tribune publiée mardi sur le site Libération, cinq élus écologistes marseillais dénoncent « la perversion de l’idéal olympique ».

“Nous ne croyons pas à la belle histoire qu’ils veulent nous raconter”, accusent les cinq signataires, pourtant membres de la majorité municipale du maire de gauche diversifiée Benoît Payan qui s’est battu pour que la deuxième ville de France accueille les Jeux olympiques. flamme. Ils dénoncent « l’exploitation des JO », devenus un « outil pour détourner l’opinion publique des enjeux vitaux de notre temps : le défi climatique et la sauvegarde de notre cadre démocratique et de notre pacte social ».

“Il est grand temps de réexaminer ces grandes compétitions sportives internationales où l’argent règne roi et le sport business et ses excès participent au massacre environnemental”, insistent les élus, soulignant “l’immense impact carbone lié aux voyages internationaux” des sportifs ou des sportifs. spectateurs, « sources supplémentaires de pollution » et « nettoyage social dans les villes hôtes ».

Plusieurs collectifs ont également appelé à une manifestation festive dans le centre de Marseille mercredi en début d’après-midi pour “montrer qu’on peut faire une fête populaire au nom du sport, sans exploiter, opprimer ou détruire”.

 
For Latest Updates Follow us on Google News
 

PREV 7 alternatives au café pour bien commencer la journée, avec ou sans caféine, en douceur
NEXT Hollande juge « nécessaire » de ne plus importer de gaz naturel russe