QS défend Bruno Marchand et accuse la CAQ

QS défend Bruno Marchand et accuse la CAQ
Descriptive text here

Le maire de Québec Bruno Marchand fait ce que le gouvernement caquiste n’a pas eu le courage de faire en augmentant la taxe d’immatriculation d’au moins 10 $ pour financer les transports collectifs, estime Québec solidaire.

• Lire aussi : L’augmentation sera d’au moins 10 $, dit Marchand

“C’est exactement ça. Le gouvernement du Québec se retire pour le moment du financement des transports collectifs. […] Là, ce qu’on voit, c’est un désengagement», a commenté mercredi le porte-parole solidaire des transports, Etienne Grandmont.

En adoptant l’an dernier une loi permettant aux villes d’augmenter la taxe à l’immatriculation, le gouvernement caquiste « a transféré le fardeau du financement [du transport collectif] envers les municipalités, a rappelé le député de Taschereau.

Même si Québec a invité les villes à ne pas augmenter le fardeau fiscal des contribuables, «les municipalités n’ont d’autre choix que d’aller dans ce sens», note M. Grandmont.

« Ce qu’on a préféré faire au gouvernement, c’est mettre la pression du côté des communes », regrette l’élu solidaire.

Pour le maire de Québec et ceux des autres municipalités, derrière la hausse de la taxe d’immatriculation pour financer le transport collectif, il y a avant tout « une volonté de maintenir des services adéquats à la population », a fait valoir M. Grandmont.

«Donc, effectivement, je pense que la ville de Québec et ensuite toutes les villes qui feront le saut vers cet outil font preuve de beaucoup plus de courage que le gouvernement du Québec lui-même», estime M. Grandmont.

 
For Latest Updates Follow us on Google News
 

PREV Ce détail que la production a caché à Clémence (Mariés au premier regard), elle déchire ! – .
NEXT Le président élu de Taiwan va à la pêche avec des dirigeants étrangers : Actualités