euphorie à Marseille pour l’arrivée de la flamme olympique dans la rade

euphorie à Marseille pour l’arrivée de la flamme olympique dans la rade
euphorie à Marseille pour l’arrivée de la flamme olympique dans la rade

Le Belem est arrivé ce mercredi près des côtes de Marseille et a défilé dans la rade avec dans son sillage un groupe de bateaux. Un spectacle grandiose que des dizaines de milliers de spectateurs ont admiré depuis la terre ferme.

Forêt de mâts, coups de klaxon, bruit de cornemuse et jets d’eau des pompiers : le Belem, navire centenaire gardien de la flamme olympique, et des centaines de bateaux défilent ce mercredi 8 mai à Marseille. port pour marquer l’arrivée de la flamme en France.

“C’est la folie depuis ce matin”, s’enthousiasme auprès de l’AFP Yassine Nassah, 19 ans, qui se trouve à bord du Belem.

“Je vois les côtes de Marseille, c’est incroyable de retrouver ma ville, mes gens, ma famille, avec tous ces bateaux qui nous accompagnent”, explique ce jeune étudiant en comptabilité marseillais, sélectionné par la Caisse d’Epargne comme “éclaireur”. pour accompagner la flamme à bord du trois-mâts de 58 mètres qui ramène la flamme olympique de Grèce, après 12 jours de navigation.

Sur la terre ferme, la foule a grossi petit à petit au fil de la journée. Sur le Vieux-Port, 50 000 personnes étaient déjà présentes en milieu d’après-midi, a assuré le maire de la ville Benoît Payan sur le réseau social X (ex-Twitter).

De nombreuses personnes se sont également installées sur les pelouses du Palais du Pharo qui offre une vue panoramique sur la rade de Marseille, et donc sur le défilé de Belem.

“C’est trop beau”

Le majestueux voilier historique commence à être aperçu au large de Marseille vers 8 heures. A 11 heures, il est rejoint par des centaines de bateaux, à voile ou à moteur, et entame au son des sirènes une navigation de plusieurs heures, sur mer calme et sous un soleil radieux.

« Vraiment, c’est trop beau. C’est trop beau !”, partage à BFM Marseille Provence Albert Corrieri, le doyen des porteurs de la flamme olympique qui a admiré le spectacle depuis la plage des Catalans et qui soufflera sa 102ème bougie le 28. peut.

«C’est vraiment beau à voir, je suis content d’être arrivé à temps pour voir le bateau», explique Yann, un Québécois qui fait un tour de France à vélo, «ces derniers jours, j’ai pédalé pour ne pas rater Belem et voir la flamme (…) Ce sera une belle histoire à ajouter à mon voyage.

Foule sur la côte

De sortie avec leurs dériveurs aux voiles jaunes et bleues et leurs petits catamarans, les élèves de l’école de voile de North Harbour accompagnent le cortège pendant quelques minutes, sans trop s’éloigner des berges, où la foule s’est rassemblée pour admirer le spectacle.

Une quarantaine de bateaux des douanes, pompiers, de la Marine nationale et de la gendarmerie, avec 360 personnes à bord, sont chargés de sécuriser ce rassemblement nautique exceptionnel. Au plus près du trois-mâts, des bateaux pneumatiques créent une « bulle » sécurisante.

« Écartez-vous ! », « Passez derrière ! » : équipé d’un mégaphone, un officier de gendarmerie donne ses ordres pour empêcher les plaisanciers de trop s’approcher.

Petit à petit, l’armada se replie et se met en place à l’arrière du grand voilier, guidée par une vedette pompier rouge. Les opérations sont dirigées par la préfecture maritime, depuis un centre de commandement où les agents des différentes forces de sécurité peuvent observer le ballet des bateaux sur des écrans et à travers une grande baie vitrée.

Navigation restreinte

Pour sécuriser les terrains d’armes, la navigation a été restreinte pour tous les autres bateaux au large de la deuxième ville de France et à destination et en provenance de ses différents ports,

A 19 heures, le navire entrera dans le Vieux-Port. En présence du président Emmanuel Macron, Belem sera accueillie par un feu d’artifice de « confettis biodégradables recyclés », par la musique de l’Orchestre Philharmonique de Marseille et par les incontournables « tifos », ces impressionnantes banderoles de supporters du bien nommé Olympique de Marseille. .

Vers 19h40, la flamme olympique débarquera de Belem, entre les mains de Florent Manaudou, champion olympique de natation en 2012. Puis la vasque olympique sera allumée, quai de la Fraternité, par un porteur dont l’identité est encore inconnue.

Meilleurs articles

 
For Latest Updates Follow us on Google News
 

PREV Les Taïwanais se mobilisent contre une réforme surprise des droits parlementaires
NEXT LAUDUN-L’ARDOISE Une exposition et une journée dédiées au peintre Albert André – .