15 M$ pour un projet de biométhanisation à Hébertville

15 M$ pour un projet de biométhanisation à Hébertville
Descriptive text here

Un projet de centre de biométhanisation reçoit une aide financière du gouvernement du Québec pour produire du gaz naturel renouvelable (GNR) au Lac-Saint-Jean.

Une subvention de 15 millions de dollars sur trois ans est accordée à Ausime Énergie d’Hébertville.

Il prouve le sérieux de notre projet, récompense tout le travail réalisé en amont et reconnaît l’expérience acquise ces dix dernières années par Ausime dans le développement de biocarburants alternatifs réduisant les émissions de gaz à effet de serre dédiés à l’agriculture. .

Une citation de Pierre-Yves Aubut-Simard, Ausime Énergie

L’entreprise Ausime Énergie utilisera les déjections animales d’au moins 17 producteurs laitiers locaux pour générer GNR. Les agriculteurs qui revendent la matière organique brute pourront ensuite racheter le digestat issu de la transformation comme engrais pour leurs cultures.

Le GNR contribuera à la réduction des odeurs provoquées par l’épandage au champ. Le produit le moins odorant issu du processus de biométhanisation, le digestat, sera utilisé par les agriculteurs comme engrais pour remplacer les lisiers et les fumiers. odeurs causées par l’épandage au champ. Le produit le moins odorant issu du processus de biométhanisation, le digestat, sera utilisé par les agriculteurs comme engrais pour remplacer le lisier et le fumier”}}”>Cette valorisation des lisiers et des fumiers à travers la production de GNR contribuera à la réduction des odeurs causées par l’épandage au champ. Le produit le moins odorant issu du processus de biométhanisation, le digestat, sera utilisé par les agriculteurs comme engrais en remplacement du lisier et du fumier.peut-on lire dans le communiqué.

Le promoteur Pierre-Yves Simard-Aubut espère approvisionner le réseau Energir.

Photo : Radio-Canada / Laurie Gobeil

L’usine sera construite sur un terrain agricole à quatre kilomètres de la municipalité d’Hébertville.

Les études sonores et atmosphériques réalisées par Ausime ont démontré que ces impacts du projet seront négligeables sur le quartier.écrit l’entreprise.

La bioénergie, comme le gaz naturel renouvelable, représente un choix intelligent sur les plans économique et environnemental, en remplacement des combustibles fossiles.

Une citation de Éric Girard, député de Lac-Saint-Jean

Les travaux de construction devraient débuter d’ici septembre. Les études environnementales ont été réalisées et le promoteur est désormais en attente des autorisations ministérielles.

Au total, le projet est estimé à 47 millions de dollars et devrait créer jusqu’à 20 emplois directs et indirects en plus de 70 autres pendant la construction.

Ausime estime que le projet pourrait générer l’équivalent de l’approvisionnement en gaz naturel renouvelable pour plus de 1 800 résidences.

Une séance d’information sera organisée pour les citoyens d’Hébertville dans les prochaines semaines.

Avec les informations de Laurie Gobeil

 
For Latest Updates Follow us on Google News
 

PREV Wetterkapriolen bergen Gefahr für Motorradfahrende – .
NEXT 1500 Haushalte am Samstag sans Energie – .