Père accusé du meurtre de son fils après l’avoir forcé à courir sur un tapis roulant

Père accusé du meurtre de son fils après l’avoir forcé à courir sur un tapis roulant
Descriptive text here

Un père indigne. Christopher Gregor, un Américain du New Jersey, est actuellement jugé devant la Cour supérieure d’Ocean City (Maryland) pour mise en danger de la vie d’autrui et pour le meurtre de son fils de six ans, rapporte USA Today.

Les faits remontent à mars 2021, lorsque le père de famille de 31 ans se rendait dans une salle de sport avec son fils Corey. Dans la vidéo choquante présentée pour la première fois au tribunal la semaine dernière, on voit le petit garçon courir sur un tapis roulant sous la surveillance et vraisemblablement sous les ordres de son père.

Ce dernier augmente progressivement la vitesse de l’appareil, jusqu’à ce que son fils tombe la tête la première, avant de le relever brutalement pour le repousser sur le tapis avant qu’il ne retombe, et ainsi de suite.

Le 1er avril 2021, quelques jours après cet épisode, Breanna Micciolo, la mère de Corey déjà séparée de Christopher, constate des bleus sur le corps de son enfant. Elle décide alors de l’emmener chez un spécialiste de la maltraitance des enfants, à qui Corey raconte la scène, précisant que son père l’oblige à faire du sport « parce qu’il est trop gros ». L’examen du pédiatre n’a révélé aucun problème de santé urgent, à l’exception d’une douzaine de contusions, écorchures ou égratignures sur son corps.

Le lendemain, alors que Corey était chez son père, son corps a commencé à faiblir, obligeant Christopher à l’emmener à l’hôpital. Une heure plus tard et après deux crises cardiaques, l’enfant de six ans a été déclaré mort « après que les mesures de sauvetage se sont révélées inefficaces », selon Jamie Schron, procureur adjoint du comté d’Ocean City.

Au cours de l’enquête, le bureau du médecin légiste du comté a conclu que la mort du garçon était un homicide résultant de « maltraitances chroniques sur enfants, avec blessures contondantes à la poitrine, à l’abdomen et lacérations au cœur ». Dans son discours d’ouverture, mardi 30 avril, Jamie Schron a encore souligné cette conclusion.

Mario Gallucci, l’avocat de Christopher Gregor, a rappelé que ses experts médicaux et l’État étaient en désaccord sur les causes du décès de l’enfant, évoquant une pneumonie. Selon lui, « la mort de Corey n’a absolument rien à voir avec ce tapis roulant. »

Actuellement détenu sans caution à la prison du comté d’Ocean City, Christopher Gregor a plaidé non coupable des deux accusations et nie avoir frappé ou maltraité son fils. Il risque la prison à vie s’il est reconnu coupable du meurtre.

 
For Latest Updates Follow us on Google News
 

PREV Prudence en vue en Europe avant l’inflation – 17/05/2024 à 07:44 – .
NEXT vivez les matchs de Basket des Landes, de l’US Dax et du Stade Montois avec France Bleu Gascogne