Twist dans l’affaire Mathis Jouanneau, pourquoi son père est-il mis en examen pour meurtre, 13 ans plus tard ? – .

Twist dans l’affaire Mathis Jouanneau, pourquoi son père est-il mis en examen pour meurtre, 13 ans plus tard ? – .
Twist dans l’affaire Mathis Jouanneau, pourquoi son père est-il mis en examen pour meurtre, 13 ans plus tard ? – .

Il s’agit d’un rebondissement majeur, près de 13 ans après le début de cette affaire. L’affaire Mathis Jouanneau est hélas l’une des grandes cold cases françaises, une des disparitions d’enfants jamais vraiment résolues, comme celles d’Estelle Mouzin ou de Marion Wagon. Et si un suspect avait été identifié et condamné, rien n’a jamais permis de retrouver le petit garçon. Pour rappel, Sylvain Jouanneau avait été condamné en 2015 à 20 ans de prison pour l’enlèvement et la séquestration de son fils, disparu depuis le 4 septembre 2011, alors qu’il n’avait que 8 ans. Malgré cette décision de justice, l’enquête s’est poursuivie sous l’accusation d’homicide volontaire. Le père de Mathis Jouanneau a toujours affirmé avoir confié l’enfant à des personnes de confiance, refusant toutefois d’en dire davantage.

Dans le cadre de cette information judiciaire, les enquêteurs ont mené des investigations complémentaires afin de retrouver des preuves du meurtre de Mathis Jouanneau. Suite à de récentes analyses ADN, « un génotype masculin dont le profil est susceptible de correspondre à celui de Mathis » a été identifié dans la voiture que son père aurait utilisée pour l’enlèvement. Selon nos confrères de France 3 Normandie, cette découverte a donné lieu à la rédaction d’un nouveau reportage, qui privilégie désormais la thèse d’un meurtre commis dans la nuit du 3 septembre 2011. C’est pourquoi, le 24 avril 2024, Sylvain Jouanneau a été une nouvelle fois mis en examen dans cette affaire, (…)

(…) Cliquez ici pour en voir plus

 
For Latest Updates Follow us on Google News
 

PREV Anne Hathaway doit être au casting avec son Jungs knutschen
NEXT Un énième immeuble évacué au centre-ville de Toulouse après l’effondrement partiel d’un plafond