En Allemagne, le plafonnement du prix des kebabs réclamé par les anticapitalistes de Die Linke

En Allemagne, le plafonnement du prix des kebabs réclamé par les anticapitalistes de Die Linke
En Allemagne, le plafonnement du prix des kebabs réclamé par les anticapitalistes de Die Linke
>>>>
FRANK PERRY / AFP Plafonner le prix des kebabs ? En Allemagne, le débat est très sérieux. Photo illustrative.

FRANK PERRY / AFP

Plafonner le prix des kebabs ? En Allemagne, le débat est très sérieux. Photo illustrative.

INFLATION – Une hausse des prix que les Allemands ont du mal à digérer. Le parti anticapitaliste Die Linke a annoncé vouloir déposer un projet de loi plafonnant le prix des kebabs. Une manière de lutter contre l’inflation symbolique que connaît ce produit emblématique et baptisée « Donerflation » outre-Rhin. L’objectif serait d’obtenir une subvention de l’Etat pour que les prix restent bas et limités à moins de cinq euros, a expliqué le parti aux médias. ImageDimanche 5 mai.

Car depuis deux ans, le prix des kebabs explose en Allemagne. Alors que le prix moyen d’un sandwich tournait autour de 3 euros en 2022, il en coûte désormais entre 7 et 10 euros pour le déguster, en raison de la hausse des loyers, du prix des matières premières et de l’énergie notamment. Une augmentation inacceptable pour Die Linke.

La question ” Quand les kebabs coûteront-ils à nouveau 3 euros ? » avait-on demandé en mars dernier au chancelier Olaf Scholz, lors d’une séance questions/réponses sur Instagram. Car il faut dire qu’en Allemagne, le débat sur le prix des kebabs est très sérieux. Logique quand on sait que 1,3 milliard sont consommés chaque année dans le pays. Pour avoir une idée, en France, c’est pratiquement quatre fois moins.

La lecture de ce contenu peut entraîner le dépôt de cookies par l’opérateur tiers qui l’héberge. Compte tenu des choix que vous avez exprimés concernant le dépôt de cookies, nous avons bloqué l’affichage de ce contenu. Si vous souhaitez y accéder, vous devez accepter la catégorie de cookies « Contenu tiers » en cliquant sur le bouton ci-dessous.

Lire la vidéo

Brochettes à 4,90 euros

« Quand les jeunes demandent : « Olaf, fais des kebabs moins chers », ce n’est pas une blague sur Internet, mais un sérieux appel à l’aide ! L’État doit intervenir pour que l’alimentation ne devienne pas un produit de luxe. » a expliqué Kathi Gebel, représentante de la branche jeunesse de Die Linke, au tabloïd Image.

C’est pourquoi le parti va déposer un projet de loi visant à limiter les prix à 4,90 euros, voire 2,90 euros pour les étudiants. Die Linke espère que la différence entre le prix de vente actuel et le prix plafond sera subventionnée par l’Etat, ce qui représenterait un montant estimé à 4 milliards d’euros par an, selon les estimations du parti.

Mais le gouvernement ne semble pas être en mesure de répondre à cette demande. Pour le moment, la chancelière allemande, à qui on demande souvent « s’il ne devait pas y avoir de gel des prix des donateurs », a exclu tout plafonnement. Sa justification ? Il est impossible, dans une économie de marché, de contrôler les prix des produits alimentaires.

Voir aussi sur HuffPost :

La lecture de ce contenu peut entraîner le dépôt de cookies par l’opérateur tiers qui l’héberge. Compte tenu des choix que vous avez exprimés concernant le dépôt de cookies, nous avons bloqué l’affichage de ce contenu. Si vous souhaitez y accéder, vous devez accepter la catégorie de cookies « Contenu tiers » en cliquant sur le bouton ci-dessous.

Lire la vidéo

 
For Latest Updates Follow us on Google News
 

PREV comment voir la suite de la saison 4 avant tout le monde ? – .
NEXT l’auteur d’une attaque au couteau en 2013 se dénonce onze ans plus tard