Bilan du mois d’avril

Bilan du mois d’avril
Bilan du mois d’avril

Après un début de saison plutôt précoce en mars, le mois d’avril a été légèrement au-dessus de la moyenne pour les équipes de la Société de protection des forêts contre les incendies (SOPFEU). Au cours du dernier mois, l’organisme de protection a enregistré 52 incendies de végétation affectant 45,8 hectares (ha) de forêt, alors que la moyenne des dix dernières années est de 42,4 incendies pour une superficie de 27,2 ha brûlés. Notons également que tous les incendies enregistrés cette année ont été causés par l’activité humaine.

Malgré les précipitations reçues sous forme de pluie ou de neige au cours du mois d’avril, cette réserve d’eau a été distribuée de manière irrégulière au cours du mois d’avril. Cela a entraîné des périodes de dessèchement de la végétation dans différentes zones, ce qui a favorisé le déclenchement de plusieurs incendies.

A noter que les incendies du mois dernier se sont produits un peu partout sur le territoire. Si au printemps la majorité des incendies surviennent généralement plus au sud de la province, les régions plus au nord comme l’Abitibi, le Saguenay-Lac-Saint-Jean, la Côte-Nord, le Bas-Saint-Laurent et la Gaspésie n’ont pas été complètement épargnées au cours du mois de mai. Avril. Ceci s’explique par la disparition précoce du manteau neigeux sur l’ensemble du territoire.

Brûler des déchets plus dangereux qu’il n’y paraît

Cette année encore, le brûlage des déchets végétaux effectué lors du ménage printanier des terrains est responsable de plusieurs incendies. Sur les 52 incendies recensés en avril, 23 sont associés à ce type de brûlage, soit 44 %. La SOPFEU constate que plusieurs citoyens sous-estiment le risque associé à la combustion des déchets. L’organisme de protection recommande plutôt des alternatives sécuritaires et écologiques, comme le compostage, la collecte des résidus verts et le dépôt des matières résiduelles à l’écocentre.

Évitons les incendies évitables

Tel que mentionné dans la campagne publicitaire lancée en début de semaine dernière, la SOPFEU invite la population à redoubler de vigilance dans les jours et semaines à venir afin « d’éviter les incendies évitables ». Elle rappelle que le printemps est une période très propice au déclenchement des feux de végétation en raison de la présence de broussailles sèches et de plantes mortes, hautement inflammables. Elle souligne également que le mois de mai est l’un des mois où il y a le plus grand nombre d’incendies au cours de l’année.

 
For Latest Updates Follow us on Google News
 

PREV médaille d’or pour la vague polynésienne d’O’xygen Paysagiste aux Floralies
NEXT Qui est Kassandra Burns, choisie pour allumer la vasque olympique à Angoulême ce vendredi ? – .