Perte de plusieurs centaines de milliers d’euros

Perte de plusieurs centaines de milliers d’euros
Perte de plusieurs centaines de milliers d’euros

Il ne reste rien ou presque de l’immeuble Aktya (l’agence immobilière d’entreprise du grand Besançon) ravagé par un impressionnant incendie dimanche soir dans le quartier Témis de Besançon. L’intervention d’une cinquantaine de pompiers a permis d’éviter que l’incendie ne se propage aux bâtiments voisins. Les dégâts du coup ont été limités, avec quelques vitres brisées et des stores fondus.

L’agence Témis de France Travail (anciennement Pôle emploi) est fermée jusqu’à nouvel ordre. Un cabinet d’avocats et les locaux de la caisse d’épargne situés de l’autre côté ont également été touchés. Quant au lycée Claude Nicolas Ledoux situé juste en face, aucune conséquence, les cours se déroulaient normalement ce début de semaine, seulement la récréation a eu lieu à l’intérieur ce lundi à cause de l’odeur âcre de fumée mais ce matin retour à la normale.

Quant à l’origine de l’incendie, une enquête a été ouverte ; dans le quartier, plusieurs personnes ont mentionné présence régulière de squatters dans le bâtiment inoccupé.

Le bâtiment Aktya tel qu’il était avant d’être détruit par un incendie
Nicolas Waltefaugle

Des centaines de milliers d’euros de dégâts

Le bâtiment détruit par l’incendie était la propriété d’Aktya (entreprise d’économie mixte qui possède de nombreux locaux d’usine dans toute la Franche-Comté mais principalement dans le Grand Besançon). Elle était inoccupée depuis deux ans. Auparavant, il était occupé par la société VIX spécialisée en électronique. Actuellement en cours de déconstruction, le projet devait être achevé d’ici juin. Les matériaux récupérés, notamment le bois, devaient ensuite être vendus dans une matériauthèque et générer des revenus importants. Ajoutez à cela la perte de chantier pour l’entreprise chargée de la déconstruction, les dégâts pourraient s’élever à plusieurs centaines de milliers d’euros.

Un nouveau bâtiment dédié à la microtechnique

Dans les semaines à venir, il faudra attendre la procédure d’assurance avant d’envisager un nettoyage complet du terrain. une analyse du sol sera alors réalisée pour voir s’il n’a pas souffert ou s’il n’a pas été pollué car à terme le site doit accueillir un nouveau bâtiment de 3 100 mètres carrés (deux fois plus grand que l’ancien). ) dédié aux microtechniques qui devait être livré en 2026 à condition bien sûr que l’incendie ne retarde pas la construction.

 
For Latest Updates Follow us on Google News
 

PREV Exclusif – La Russie expédie du pétrole à la Corée du Nord à des niveaux supérieurs à ceux prescrits par l’ONU, selon un responsable américain
NEXT l’essence et le diesel plus chers aujourd’hui