« Que 30 % de la propulsion à voile dans le monde soit française »

« Que 30 % de la propulsion à voile dans le monde soit française »
« Que 30 % de la propulsion à voile dans le monde soit française »

S’appuyant sur la construction en cours du voilier cargo Anemos pour l’armement Towt, Hervé Berville était ce lundi à Concarneau, pour rappeler les enjeux du transport maritime bas carbone. Prenons l’exemple du groupe de réparation et de construction navale Piriou.

L’objectif du secrétaire d’État à la Mer : « Faire de la France le pays à la pointe de la voilure » et qu’à terme, « 30 % de la voilier dans le monde soit française ». Une décarbonation qui passe aussi par l’hydrogène, sur laquelle travaille également une entreprise comme Piriou. La décarbonation « représente aujourd’hui un peu plus de 10 % de notre chiffre d’affaires, et cela va continuer à croître », a souligné Vincent Faujour, le président du groupe.

Des emplois doubles en quinze ans

Hervé Berville a ainsi rappelé qu’un fonds d’investissement de 1,5 milliard d’euros avait été créé par l’Etat et qu’un « pacte de la voile » avait été signé, pour accompagner ce développement. Et d’annoncer sa volonté de créer « une « task force », pour qu’entre financiers, administration, constructeurs et armateurs, nous puissions déployer les technologies le plus rapidement possible. Et continuer à avoir ici des projets qui permettent la décarbonation. Selon Hervé Berville, cela ne fait aucun doute : « On peut faire trois choses à la fois : la décarbonation, la réindustrialisation et l’innovation. »

Faisant écho au développement de Piriou, qui a vu ses effectifs doubler en trois ans, à 1 500 salariés, dont la moitié à Concarneau, Hervé Berville a également évoqué les enjeux en matière d’emploi. Avec un objectif national : « On peut espérer voir doubler les emplois d’ici quinze ans dans le domaine de la propulsion des voiles ».

 
For Latest Updates Follow us on Google News
 

PREV Maximiser à tout prix la valeur de l’entreprise est-il légitime ? – .
NEXT l’essence et le diesel plus chers aujourd’hui