réaction de Greenpeace France

réaction de Greenpeace France
Descriptive text here

Lundi 6 mai, le quotidien Libérer a révélé que le gouvernement avait récemment autorisé l’extension d’une concession pétrolière en Seine-et-Marne, au sud de la forêt de Fontainebleau.

Greenpeace France condamne fermement l’autorisation par le gouvernement de nouveaux projets d’énergies fossiles sur le territoire français, en totale contradiction avec les connaissances scientifiques et ses propres engagements.
Pour l’organisation, il s’agit d’un nouvel exemple du double jeu du gouvernement qui prétend agir pour une sortie des énergies fossiles et continue de valider de nouveaux projets comme les nouveaux puits de pétrole de la Teste-de-Buch* ou encore le terminal méthanier du Havre.

« Ces révélations sont complètement scandaleuses : une fois de plus, le gouvernement fait le jeu de l’industrie fossile en autorisant, en catimini, une entreprise à forer jusqu’à la dernière goutte de pétrole contre l’avis des scientifiques et au mépris de la population ou de la menace. posés par ce projet aux eaux souterraines.
Nous ne pouvons pas déclarer « en même temps » que la France sera la première nation à abandonner les énergies fossiles et à autoriser le développement des activités pétrolières et gazières sur notre territoire », déclare Sarah Fayolle, chargée de campagne Énergies fossiles chez Greenpeace France.

Greenpeace France appelle le gouvernement à renoncer à tout nouveau projet d’énergie fossile et
mettre en place des mesures politiques pour forcer l’industrie des combustibles fossiles à réduire ses émissions et à payer pour les dommages causés par le changement climatique. La politique énergétique de la France doit être réorientée vers un modèle énergétique socialement juste et résilient, fondé sur la sobriété et le développement des énergies renouvelables.

Des militants de Greenpeace France le 5 mai 2024, à Jouy-le-Châtel (77), devant l’une des concessions pétrolières existantes sur le territoire français.

*Cette information apparaît alors que la société civile se mobilise actuellement contre un projet de nouveaux puits pétroliers à la Teste-de-Buch, dans le bassin d’Arcachonpour lequel le Préfet de Gironde doit prochainement prendre sa décision.

 
For Latest Updates Follow us on Google News
 

PREV La légende madrilène fait une grande annonce
NEXT Les méga-réserves de pétrole en Antarctique : une aubaine pour Poutine ?