l’expulsion des Restos du Coeur de Colombe, électeur RN, fait polémique

l’expulsion des Restos du Coeur de Colombe, électeur RN, fait polémique
l’expulsion des Restos du Coeur de Colombe, électeur RN, fait polémique

Une militante RN qui témoignait devant la caméra a dû quitter son poste de bénévole aux Restos du coeur. L’association estime qu’on peut se présenter aux élections à condition de ne pas faire valoir son statut de bénévole. Marine Le Pen estime sur RMC-BFMTV que l’association devrait avoir honte.

Une militante du RN, venue participer aux célébrations du parti le 1er mai et qui a témoigné devant la caméra de son désarroi et de son choix de voter pour le parti d’extrême droite, a immédiatement quitté avec le cœur son poste de bénévole au Repos.

Colombe, 60 ans, au RSA, a partagé, en larmes, ses difficultés quotidiennes devant les caméras de TF1, une séquence vue des millions de fois sur les réseaux sociaux : « On est dans un monde de fou. Nous avons du mal à faire face. “En direct, on n’arrive pas à payer les factures, on a des menaces, on a des huissiers”, a-t-elle notamment assuré devant la caméra. Une séquence qui a ému de nombreux élus de gauche comme François Ruffin.

Dans la foulée de cette séquence, les Restos du cœur, dont la « neutralité politique » est un « principe non négociable », ont indiqué samedi que Colombe ne faisait plus partie de ses bénévoles, assurant avoir démissionné après un rappel au règlement. Selon le règlement de l’association, un bénévole peut être candidat à une élection mais doit dans ce cas rester discret sur ses activités au sein des Restos du coeur.

Les Restos du cœur devraient « avoir honte » dit Marine Le Pen

Interrogé ce lundi matin à propos CMR Et BFMTV concernant l’expulsion de Colombe des Restos du coeur, Marine le Pen, la chef de file des députés RN a estimé que l’association devait « avoir honte » : « Nous arrivons, c’est ce que je dis à toutes les Colombes de France. Et je dis aux Restos du coeur qu’ils devraient avoir honte de leur comportement. Pousser à la démission d’une femme pour avoir exprimé sa détresse qui est celle de millions de Français alors qu’elle donne de son temps à ceux qui ont encore moins qu’elle, est une attitude qui devrait indigner tous les Français.

“Il y a ceux qui sont par terre et ceux qui sont dans les salons”, déplore ce lundi sur le plateau de Grandes gueules Zohra Bitan. “Ceux qui sont dans les salons développent des idées et des opinions très éloignées de ce que vivent les gens”, ajoute-t-elle, saluant que Colombe s’éloigne “des chapelles partisanes”.

“Il y a un crime RN dans cette histoire, les Restos du coeur c’est peut-être quelque chose de gauche et ça les met mal à l’aise”, tacle Charles Consigny sur RMC et RMC Story. Mais ce qu’il suggère avant tout à Colombe, c’est de trouver un autre emploi : « Colombe, à 60 ans, n’est peut-être pas encore conseillère en réinsertion mais il y a plein de métiers dans lesquels nous recherchons du monde. Et quand certains disent qu’il n’y a pas de travail là où ils habitent, il faut qu’ils changent de région.»

“Il faut arrêter d’être démagogue, misérabiliste, aucun responsable politique n’ose le dire, tout le monde verse des larmes de crocodile”, ajoute l’avocat.

Selon TF1, depuis son éviction, Colombe a demandé la réintégration des Restos du cœur, comme le précise son avocat qui assure avoir été écartée.

Meilleurs articles

 
For Latest Updates Follow us on Google News
 

PREV Une vidéo d’un « Reich unifié » circule sur l’ancien compte de Donald Trump
NEXT L’inflation ralentit à 2,7% en avril