c’était elle qui aurait dû être – .

c’était elle qui aurait dû être – .
c’était elle qui aurait dû être – .

Avec 0,34% des suffrages exprimés, soit 15 457 voix, Anta Babacar Ngom est arrivé treizième (sur 19 candidats) à l’élection présidentielle du 24 mars, remportée au premier tour par Bassirou Diomaye Faye avec 54,28% des bulletins dépouillés. . La présidente du mouvement ARC (Alternative pour la prochaine génération de citoyens), qui dit croire en son étoile, estime que son accession à la fonction suprême n’est que repoussée.

“Je peux me permettre d’affirmer que c’est moi, Anta Babacar, qui aurais dû être président de la République”, a clamé le patron du groupe avicole Sedima, en marge de la réunion. J’y suis toujours, j’y crois au fond. C’est juste un combat décalé et si Dieu le veut, j’y arriverai

Lors de son discours, Anta Babacar Ngom, citée par Les Échos, a rappelé avoir subi beaucoup de plaisanteries, mais qu’elle est sortie renforcée de l’aventure présidentielle. “J’ai entendu beaucoup de moqueries comme « Anta thiouth », « Anta poussin », mais cela ne me touche en rien… Au contraire, je suis devenue plus courageuse, courageuse et surtout résiliente.

 
For Latest Updates Follow us on Google News
 

PREV Sacré champion du Sénégal, Teungueth s’offre sa deuxième étoile en dominant Génération Foot (0-1)
NEXT Quand voir la Palme d’Or et les autres films récompensés au Festival de Cannes 2024 en salles ? – .